L’ancien commissaire de police de la ville de New York, Bernard Kerik, a rejoint Steve Bannon lundi matin dans The War Room.

AUTEUR

JIM HOFT

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 juin 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

Au cours de leur conversation, Kerik a déclaré qu’il y avait plus de 17 000 bulletins de vote « manquants » dans le seul comté de Fulton.

Bernard Kerik : Vous avez un certain nombre d’enquêtes en Géorgie et une primaire dans le comté de Fulton, Steve, dont je prédis qu’elle sera explosive au cours des trois ou quatre prochaines semaines. Et je pense que cela va essentiellement revenir et justifier tout ce que le Président, Rudy Giuliani et moi-même avons dit au cours des six derniers mois. L’élection a été volée. En gros, les législateurs républicains n’ont pas fait leur travail. Ils ont autorisé cette certification des votes… Le secrétaire d’État de Géorgie a autorisé cette certification. Il avait 174 lots manquants dans le décompte du comté de Fulton. 174 ! C’est 17 400 bulletins qui manquaient et ils le savaient. C’est impossible qu’ils ne l’aient pas su. Ils devaient le savoir. Cela aurait permis à Donald Trump de gagner la Géorgie. Rien que ça. Mais il y a beaucoup plus à venir et ça va être révélé par ces enquêtes. Il y a des assignations à comparaître qui sont émises. Il y a des dépositions qui sont prises. Je pense que vous allez voir du matériel explosif dans les deux ou trois prochaines semaines…