American Airlines demande à ses employés de donner de leur temps afin de faire face à l’augmentation du nombre de voyageurs pendant l’été.

NDLR : Voila ce qui arrive a ces compagnies « woke », elles n’ont plus les moyens de faire face a leur activite… Le boycott fonctionne (et bien sur la crise ne les a pas aide)

AUTEUR

CHARLOTTE PENCE BOND

CATEGORIES

POSTÉ LE

8 juin 2021

SOURCE

The Daily Wire

La compagnie aérienne demande aux employés de son siège de se porter volontaires à l’aéroport international de Dallas-Fort Worth cet été, alors que de plus en plus de personnes quittent la ville pour voyager après la pandémie.

« Alors que nous nous réjouissons d’accueillir à nouveau un plus grand nombre de nos clients cet été, nous savons qu’ils comptent sur nous pour assurer une opération fiable et les aider à se sentir à l’aise à leur retour après de nombreux mois d’absence « , a déclaré Sarah Jantz, porte-parole d’American Airlines, dans un communiqué, selon le Tampa Bay Times. « C’est un point sur lequel nos équipes de première ligne sont expertes, car elles se surpassent régulièrement pour prendre soin de nos clients. Pour s’assurer qu’ils ont le soutien dont ils ont besoin cet été et au-delà, nos équipes de soutien d’entreprise fourniront un soutien supplémentaire à DFW. »

Selon le Times, American Airlines n’oblige pas ses employés à se porter volontaires, mais s’ils donnent de leur temps, ils ne seront pas payés pour cet effort supplémentaire. Ils doivent également effectuer les heures supplémentaires lorsqu’ils ne remplissent pas leurs obligations habituelles.

Ils apporteront surtout leur aide aux clients de la compagnie aérienne qui en ont besoin. « Les volontaires seront là pour compléter les travailleurs à temps plein tels que les agents de porte d’embarquement et de billetterie, et la compagnie aérienne ne prévoit d’utiliser les volontaires que pendant la période la plus chargée, de juin à la mi-août », note le média.

Selon Business Insider, American Airlines a tranché 30 % de son personnel, ce qui a impliqué le licenciement d’environ 1 500 personnes. En avril, la compagnie aérienne a déclaré qu’elle « prévoit de voler plus de 90 % de sa capacité en sièges domestiques par rapport à l’été 2019 et 80 % de sa capacité en sièges internationaux par rapport à 2019. »

Le mois dernier, Delta a également demandé à certains de ses employés de donner un coup de main dans ses salons Sky Club de l’aéroport d’Atlanta. Les travailleurs ne recevront pas non plus de rémunération pour avoir donné de leur temps et de leurs efforts.

Comme le rapporte Bloomberg, « Delta a envoyé la demande par voie interne aux salariés et aux cadres d’Atlanta – ou aux employés du siège – qui constituent le groupe de volontaires éligibles, a déclaré la compagnie aérienne. » Selon la demande, les clubs n’avaient pas les 115 travailleurs nécessaires.

« Venez à l’aéroport ATL pendant quelques heures pour aider au nettoyage, à l’essuyage des tables, à la distribution des aliments, au réapprovisionnement des buffets, etc. », aurait déclaré la société dans son message aux travailleurs. Elle leur a donné des instructions sur la tenue à porter et a indiqué qu’elle leur donnerait également des tabliers.

« Nous avons demandé aux employés salariés d’Atlanta de se porter volontaires dans nos Delta Sky Clubs d’Atlanta pour nous aider à faire face à l’augmentation rapide et récente du nombre de clients et faire en sorte que nos équipes offrent en permanence l’expérience de haut niveau à laquelle nos clients sont habitués », a déclaré le transporteur dans un communiqué.

Delta a précisé qu’il y aurait une limitation à trois jours par travailleur pour chaque mois, notant que « dans l’idéal, nous travaillerons chaque semaine pour remplir les créneaux de volontaires pour la semaine suivante ».

Le week-end dernier, la Transportation Security Administration (TSA) a signalé 1 681 192 voyageurs le samedi et 1 984 658 voyageurs le dimanche. L’année dernière, au cours des mêmes journées, on comptait respectivement 353 016 et 441 255 personnes.