Seule l' »esclave sexuelle » Virginia Roberts est connue pour avoir porté plainte auprès du Met. Elle a affirmé avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec Andrew, ce qu’il nie. Mais la police a déclaré qu’une deuxième femme s’est également présentée avec des allégations sur Epstein.

NDLR : Le prince Andrew revient sur le devant de la scene mediatique…

AUTEUR

SAM GREENHILL

CATEGORIES

POSTÉ LE

18 juin 2021

SOURCE

Daily Mail

Une deuxième femme a déclaré à Scotland Yard avoir été abusée sexuellement par Jeffrey Epstein, l’ami du prince Andrew, au Royaume-Uni, a-t-on appris hier soir.

Jusqu’à présent, seule l’adolescente Virginia Roberts, « esclave sexuelle », qui a affirmé avoir été forcée à avoir des relations sexuelles avec Andrew, ce que le prince a toujours nié, était connue pour avoir porté plainte auprès de la police métropolitaine.

Mais hier soir, la police a déclaré qu’une deuxième femme s’était également présentée avec des allégations concernant Epstein.

Scotland Yard a été sous pression cette semaine pour expliquer pourquoi il n’a jamais lancé d’enquête criminelle sur les allégations selon lesquelles au moins une demi-douzaine de femmes ont été victimes de trafic, de préparation et d’abus au Royaume-Uni par Epstein et Ghislaine Maxwell.

Le Met a précédemment déclaré qu’il ne pouvait pas enquêter sur les deux plaintes déposées par Roberts parce que toute enquête la concernant serait principalement basée en Amérique.

En début de semaine, des sources policières ont suggéré que l’autre femme n’avait pas mené d’enquête parce qu’elle n’avait pas porté plainte auprès de la Met.

Mais hier soir, Channel 4 News a révélé que cette personne l’avait fait. Une deuxième femme a contacté la force en décembre 2019 pour faire des allégations d’agression sexuelle, a-t-elle dit.

Hier soir, Scotland Yard a apparemment admis qu’une deuxième plainte avait été déposée.

Mais il a déclaré que cette allégation n’avait pas été examinée parce que la femme avait choisi de ne pas faire de déclaration officielle.

En début de semaine, Channel 4 a révélé un dossier d’allégations selon lesquelles Maxwell et Epstein auraient abusé d’une demi-douzaine de femmes au Royaume-Uni. Scotland Yard va « examiner » ces allégations.

Roberts a affirmé avoir été victime d’un trafic à Londres à l’âge de 17 ans et avoir été poussée par Epstein et Maxwell à avoir des relations sexuelles avec le Prince Andrew.

Le duc d’York a nié avec véhémence ces allégations.

Nazir Afzal, l’ancien procureur général de la Couronne pour le nord-ouest de l’Angleterre, a déclaré : « Il y a clairement suffisamment de preuves pour que la police mène une enquête plus approfondie.

Epstein est mort en prison en 2019 avant d’avoir pu être traduit en justice.

Maxwell, 59 ans, attend son procès aux États-Unis pour avoir recruté et conditionné des adolescentes. Elle nie toutes les allégations.

Hier soir, la police n’a fait aucun commentaire, mais un communiqué de Scotland Yard a confirmé que la deuxième femme avait contacté la police mais qu’elle ne souhaitait pas que les agents poursuivent les allégations.

La police métropolitaine a déclaré : « Aucune autre allégation de crime n’a été faite à l’heure actuelle en rapport avec les affaires liées à Jeffrey Epstein ».