Lors d’une interview avec le Dr Gina Loudon sur Real America’s Voice, Epshteyn, ancien conseiller stratégique de Trump pour 2020, a prédit que l’affaire atterrirait devant la haute cour de justice du pays.

AUTEUR

ALEX NITZBERG

CATEGORIES

POSTÉ LE

22 juin 2021

SOURCE

Just The News

Boris Epshteyn a déclaré que personne ne peut affirmer avec certitude qu’il serait inconstitutionnel que l’ancien président Donald Trump soit réintégré à la présidence, car la Constitution américaine n’interdit pas la réintégration et la question n’a jamais été tranchée.

Lors d’une interview avec le Dr Gina Loudon sur Real America’s Voice, Epshteyn, ancien conseiller stratégique de Trump pour 2020, a prédit que l’affaire atterrirait devant la haute cour du pays.

Epshteyn a déclaré que « l’interaction entre le 10e amendement » de la Constitution américaine, le 12e amendement et l’article II, « suggérerait que les États ont le droit de décertifier. Et à partir de là, la question de savoir ce qui va se passer ensuite reste ouverte ».

Il a déclaré qu’une fois que les informations sont disponibles grâce aux audits des États, « la décertification devrait avoir lieu parce que c’est l’étape correcte pour les États. Et à partir de là, pour ce qui est de décider de ce qu’il faut faire pour les élections fédérales, la question reste ouverte », a-t-il noté, en faisant remarquer qu’il pense que la question sera portée devant la Cour suprême.