Le président Joe Biden s’est alarmé mardi des températures record enregistrées à Portland, promettant de consacrer davantage d’argent aux “infrastructures naturelles” pour lutter contre le changement climatique.

NDLR : La gauche aime prétendre que météo = changement climatique. Ce n’est pas le cas. Le climat est la moyenne à long terme des conditions météorologiques quotidiennes. Les événements météorologiques aberrants ne reflètent donc pas le changement climatique. Le désir d’utiliser la météo pour promouvoir un récit politique de rang reflète une malhonnêteté intellectuelle à grande échelle.

AUTEUR

CHARLIE SPIERING

CATEGORIES

POSTÉ LE

29 juin 2021

SOURCE

Breitbart

Le président a évoqué la canicule qui sévit dans le nord-ouest du Pacifique lors d’un voyage dans le Wisconsin pour promouvoir les dépenses d’infrastructure, alors que les températures dépassaient les 100 degrés Farenheit (37.77 degrés Celsius).

“Quelqu’un a t-il jamais cru que vous allumez le journal télévisé et que vous voyez qu’il fait 116 degrés F à Portland, Oregon ?” Biden a demandé. “Cent seize degrés F !”

Il a ajouté sur un ton sarcastique : “Mais ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de réchauffement climatique. Il n’existe pas. C’est le fruit de notre imagination”.

Biden a déclaré que les États-Unis devaient se préparer à des conditions météorologiques encore plus extrêmes en raison du changement climatique.

“Comme le changement climatique induit des événements météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents, nous devons faire des investissements pour construire un réseau plus résistant”, a-t-il dit.

Biden a déclaré qu’il fallait dépenser plus d’argent pour renforcer les digues et réparer les côtes des ouragans.

“Cela va renforcer et revitaliser notre infrastructure naturelle”, a-t-il dit.