Le plus haut commandant des forces américaines en Afghanistan devrait quitter ses fonctions lundi, alors que l’effort de retrait du Pentagone dans la région touche à sa fin.

AUTEUR

MYCHAEL SCHNELL

CATEGORIES

POSTÉ LE

12 juillet 2021

SOURCE

The Hill

Le général Austin « Scott » Miller, qui a dirigé l’engagement des États-Unis en Afghanistan pendant près de trois ans, cédera son commandement lors d’une cérémonie de transfert d’autorité à Kaboul, a confirmé un responsable de la défense à The Hill.

Le général de marine Kenneth « Frank » McKenzie, chef du commandement central des États-Unis, aurait pris la relève de Miller en Afghanistan lundi. Il devrait gérer les dernières étapes de la mission depuis son quartier général à Tampa. Le contre-amiral Peter Vasely dirigerait environ 650 soldats chargés de protéger l’ambassade des États-Unis.

Cette nouvelle intervient alors que le retrait des troupes américaines s’est accéléré ces dernières semaines. Vendredi, le président Biden a déclaré que la mission devait prendre fin le 31 août, en avance sur son objectif initial de retirer toutes les troupes de la région avant le 11 septembre, date du 20e anniversaire des attaques terroristes qui ont conduit à la plus longue guerre des États-Unis.

Selon les médias, Miller quittera l’Afghanistan en tant qu’officier supérieur américain ayant le plus d’ancienneté dans la guerre. Il a supervisé une période intense de la guerre qui comprenait l’accord de 2020 de l’administration Trump qui préparait le processus de retrait, et la décision finale de Biden en avril de retirer toutes les troupes de la région.

Le Washington Post et Reuters ont précédemment rapporté que Miller avait quitté ses fonctions.

Ces développements interviennent alors que les talibans gagnent du terrain dans les districts du nord de l’Afghanistan, ce qui fait craindre que le groupe ne prenne le contrôle de Kaboul après le départ des forces américaines.

Biden a toutefois tempéré ces craintes la semaine dernière, déclarant qu’il était « hautement improbable » que « les talibans envahissent tout et possèdent tout le pays ».