AUSTIN, Texas (KTRK) – Les républicains de la Chambre du Texas ont approuvé un mandat d’arrêt pour ramener les démocrates de la Chambre qui ont fui l’État à la Chambre pour la session spéciale.

AUTEUR

NICKY NATARIO

CATEGORIES

POSTÉ LE

13 juillet 2021

SOURCE

ABC 13 KTRK

Mardi matin, la Chambre a repris le travail après l’ajournement pour le week-end. Ils n’ont pas pu débattre ou voter sur les projets de loi car 57 démocrates ne se sont pas présentés.

Les républicains ont pu approuver une mesure visant à obliger les législateurs à retourner à Austin. Le mandat d’arrêt demande au sergent d’armes et au département de la sécurité publique du Texas d’arrêter les représentants de l’État qui n’ont pas atteint le quorum et de les ramener.

Les démocrates ayant quitté l’État, ils ne peuvent pas être arrêtés avant leur retour à Austin. Tous les démocrates ne sont pas partis.

Quatre d’entre eux sont retournés à la chambre mardi, dont le représentant de l’État Eddie Morales. Il a déclaré à ABC13 que certains d’entre eux étaient restés pour s’assurer que l’intégrité était maintenue à la Chambre.

Les républicains ont tenté d’écarter les démocrates des rôles de direction, y compris des postes de président et de pro-tem (NDLR : pro-tempore), mais ont arrêté la mesure après avoir réalisé que l’éviction des législateurs des rôles de direction est contraire aux règles adoptées par la Chambre.

Autre changement mardi : des clés manquaient sur les bureaux de la chambre de ceux qui sont partis. Les démocrates ont demandé au greffier d’enlever les clés afin qu’aucun vote ne puisse avoir lieu.

La Chambre est au point mort. Les législateurs ne peuvent pas débattre des projets de loi dans la chambre, ni tenir des audiences en commission.

La Chambre est au repos, mais au Sénat, rien ne change. Les démocrates sont retournés au Sénat mardi matin. Les législateurs s’attendent à voter sur le projet de loi 1 du Sénat, qui concerne l’intégrité des élections, mardi après-midi.