ATHENES, 16 juillet (Reuters) – Les restrictions permettant de servir uniquement les personnes vaccinées contre le coronavirus dans les restaurants, bars et cafés intérieurs sont entrées en vigueur vendredi en Grèce, les convives étant largement favorables à cette mesure alors que le pays est aux prises avec une recrudescence des infections.

NDLR : apres la France, voici la Grèce…

AUTEUR

REUTERS

CATEGORIES

POSTÉ LE

16 juillet 2021

SOURCE

Reuters

Les clients des restaurants, bars et cafés intérieurs doivent prouver qu’ils ont été vaccinés. Il s’agit de la dernière mesure d’une série de restrictions visant à préserver la saison touristique estivale et incluant les touristes étrangers. Elle ne s’applique pas aux établissements en plein air.

Les personnes qui ont été vaccinées disent que la restriction est le prix que devront payer ceux qui refusent de se faire vacciner.

« Je suis d’accord pour que les (personnes) vaccinées aient certains privilèges », a déclaré Yiannis Kamalakis, un client attablé dans un café couvert à Athènes. « Ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, c’est leur choix, mais ils devront vivre avec certaines restrictions ».

Plus de 5 000 manifestants anti-vaccins, dont certains brandissaient des drapeaux grecs et des croix en bois, se sont rassemblés devant le parlement à Athènes mercredi pour s’opposer au programme de vaccination du gouvernement.

Jusqu’à présent, environ 41 % des Grecs âgés de plus de 15 ans sont entièrement vaccinés. En début de semaine, le gouvernement a ordonné la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé et du personnel des maisons de retraite.

« Je pense que les vaccinés devraient avoir des avantages par rapport aux non-vaccinés », a déclaré Leonidas Chalaris, client d’un café couvert. « Puisque je suis vacciné, je préférerais que les autres (autour de moi) le soient aussi ».

Le gouvernement a lancé COVID FREE GR, une application qui peut scanner les certificats de vaccination numériques européens pour aider les entreprises à filtrer les clients et à se conformer à la mesure.

Les autorités sont désireuses d’éviter un nouveau verrouillage et les propriétaires d’entreprises affirment qu’ils feront tout leur possible pour contribuer au succès de la mesure. L’économie grecque s’est effondrée de 8,2 % l’année dernière, frappée par les blocages pendant les vagues de la pandémie.

« Nous sommes favorables aux mesures du gouvernement. Notre seule préoccupation est qu’elles augmentent les coûts des entreprises », a déclaré Yiannis Chatzitheodosiou, directeur de la chambre de commerce d’Athènes.

Vendredi, la Grèce a signalé 2 691 cas de COVID-19, portant le nombre total d’infections à 453 200. Les décès liés au COVID-19 ont atteint 12 833, dont 14 vendredi.