Les médias grand public et les démocrates sont pris de panique.

Publication originale le 15/07/2021.

NDLR : si les resultats sont si mauvais dans un seul comte, ca doit etre bien pire a l’echelle du pays ! La fraude a été prouvée. Il n’y a plus d’arguments à faire valoir. C’est maintenant un FAIT irréfutable qu’il y avait des divergences MASSIVES en AZ (au moins) dans l’élection de 2020. 107k CRIMES ONT ÉTÉ COMMIS. Cela ne peut pas être ignoré, peu importe de quel côté de l’allée vous êtes. Ce sur quoi il faut se concentrer, c’est que cela s’est passé en Amérique. En lisant les chiffres ci-dessous, souvenez vous que Biden n’a « gagne » l’Arizona qu’avec 10 457 voix.

AUTEUR

CLEVER JOURNEYS

CATEGORIES

POSTÉ LE

16 juillet 2021

SOURCE

Clever Journeys

La présidente du Sénat de l’Arizona, Karen Fann, a tenu aujourd’hui une audience publique sur l’audit qui a été diffusée en direct à des millions de personnes dans le monde.

Les résultats semblent être un cauchemar pour les superviseurs des élections du comté de Maricopa à Phoenix, les démocrates et leurs avocats engagés par le cabinet Perkins Coie.

Alors que l’administration Biden a l’intention de demander à des agents de faire du porte-à-porte auprès de millions d’Américains pour qu’ils adhèrent aux recommandations du vaccin expérimental COVID contre le virus chinois, les grands pontes des médias et les démocrates s’insurgent contre le fait que le Sénat de l’Arizona interroge les électeurs pour vérifier l’intégrité des élections, suite à la fraude évidente commise à Maricopa l’année dernière.

« Nous savons maintenant pourquoi le conseil des superviseurs du comté de Maricopa a combattu si durement cette assignation, pourquoi Perkins Coie est intervenu, pourquoi les démocrates repoussent, pourquoi vous avez des médias grand public qui se décomposent », a déclaré Boris Epshteyn, un stratège politique. « Parce qu’ils cachent cela. Ils cachent le désastre dans lequel ils ont géré cette élection, et probablement, le fait que Joe Biden n’a pas gagné en Arizona. »

Wendy Rogers, sénatrice républicaine de l’Arizona, a appelé à une nouvelle élection présidentielle de 2020 dans son État, exigeant que les autorités « décertifient l’élection » qui a eu lieu en novembre dernier.

Points essentiels de l’audition d’aujourd’hui

Comptage manuel

La duplication des bulletins de vote est un cauchemar. Les numéros de série doivent correspondre au bulletin original et au bulletin dupliqué. Des « milliers » de bulletins sont dépourvus de numéros de série ou ont des numéros de série illisibles imprimés sur une case d’identification noire foncée.

Ken Bennett, ancien secrétaire d’État et désormais le plus haut responsable de l’audit, a déclaré qu’il est impossible de déterminer si un bulletin a été dupliqué plus d’une fois.

L’analyse des machines

Les vulnérabilités de la cybersécurité, les données manquantes sur les événements de sécurité et les connexions suspectes. Ben Cotton de CyFIR a souligné le besoin critique de données de logs de routeurs et de Splunk. Il a donné 4 raisons :

a) La violation du système électoral de novembre signalée par le comté de Maricopa et le SoS.

b) Les vulnérabilités extrêmes en matière de cybersécurité : la dernière mise à jour des logiciels malveillants et du système d’exploitation/des correctifs de sécurité remonte à août 2019, au moment de l’installation initiale du logiciel Dominion. « Il faudrait moins de 10 minutes pour obtenir un accès au niveau du système ».

c) Les données des événements de sécurité ne remontent qu’au 2/5/21. Par conception, le journal de sécurité ne contient que 20 Mo de données. Étrangement, le 11/3/21, il y avait 37 646 requêtes pour un mot de passe vide qui avait eu pour effet d’écraser les données antérieures au 21/5/21.

d) Connexions anonymes suspectes. CyFIR a trouvé des connexions anonymes au niveau du système qui ne suivent pas le modèle de comportement normal de Windows.

Processus de vérification des équipements inférieurs. Le sénateur Peterson a fait remarquer que si le processus de vérification des équipements de l’EAC ne peut pas être évalué par un audit, alors nous avons besoin d’une nouvelle procédure de certification.

Le comté de Maricopa est incapable de valider la sécurité du système électoral. Les preuves fournies suggèrent que seul Dominion est en mesure de vérifier la configuration de l’ICP. Cotton explique qu’il est impossible de valider la sécurité d’un système électoral si vous ne pouvez pas valider indépendamment la configuration. CyFIR a besoin des clés physiques (fobs) d’authentification détenus par Dominion pour vérifier la configuration de l’ICP.

Analyse des documents

L’étalonnage des bulletins de vote était en moyenne de 1000% inférieur à la réalité dans certains lots, ce qui a entraîné des fuites, qui peuvent entraîner des votes excédentaires ou une attribution inexacte des votes. Le comté a déclaré qu’il utilise du papier VoteSecure épais, ce qui devrait limiter les pertes en cas de mauvais calibrage. Cependant, l’équipe des Cyber Ninjas a trouvé un grand nombre de bulletins de vote sur du papier très fin. Les bulletins imprimés à la demande dans les centres de vote le jour du scrutin présentent les pires problèmes de calibrage. Plus de 168 000 bulletins de vote ont été affectés.

Listes électorales

Les anomalies des listes électorales affectent plus de 107 000 bulletins. Doug Logan « recommande fortement le recours au porte-à-porte » sur la base des données que son équipe a examinées. Par exemple :

a) Il y a 74 243 bulletins de vote par correspondance dont l’envoi n’a pas été clairement établi.

b) 11 326 personnes ayant voté ne figurent pas sur les listes électorales du 7/11, mais sont répertoriées dans la base de données du 04/12.

c) 3 981 personnes qui ont voté le jour du scrutin ont été inscrites après le 15 octobre, ce qui constitue une violation de la loi de l’État.

d) Environ 18 000 personnes ont voté le jour du scrutin, mais ont ensuite été radiées des listes.

Les enveloppes

Le comté de Maricopa n’a pas transmis les images des enveloppes comme le demandait l’assignation de janvier.

Remarques finales

L’audition s’est terminée par un examen des 17 éléments manquants nécessaires à la réalisation de l’audit, dont beaucoup ont déjà fait l’objet d’une assignation à comparaître, notamment les données du routeur, les journaux Splunk, les clés d’authentification matérielles (fobs), les images des enveloppes, les documents relatifs à la chaîne de possession et tous les supports portables. La sénatrice Fann a déclaré que le Sénat devra probablement retourner au tribunal pour faire respecter l’assignation et récupérer les éléments restants.

« J’en ai assez entendu. Avec les dizaines de milliers de bulletins de vote envoyés par la poste sans avoir été demandés, les plus de dix mille personnes qui ont voté après s’être inscrites après le 3 novembre, le fait que Maricopa n’ait pas remis les 40 % de machines, les mots de passe que Dominion refuse toujours de remettre, & les dizaines de milliers de requêtes non autorisées démontrant à quel point l’élection n’était pas sécurisée… », la sénatrice Rogers a tweeté. « Je demande que les Grands Electeurs de Biden soient rappelés en Arizona et qu’une nouvelle élection soit organisée. Les Grands Electeurs de l’Arizona ne doivent pas être attribués frauduleusement & nous devons faire les choses correctement. »

NDLR : voici une declaration de Trump au sujet des resultats de cette audience :

Déclaration de Donald J. Trump, 45e président des États-Unis d’Amérique

Les audiences du Sénat de l’Arizona sur l’audit des élections du comté de Maricopa sont une nouvelle dévastatrice pour les démocrates de la gauche radicale et l’administration Biden. Bien que, selon le Sénat, il s’agisse d’une vérification préliminaire dont les résultats seront annoncés à une date ultérieure, il semble que 74 243 bulletins de vote par correspondance aient été comptés alors qu’il n’y avait « aucune trace claire de leur envoi. » 18 000 électeurs ont été rayés des listes électorales APRÈS l’élection. Ils ont également révélé que le système de vote a été violé ou piraté (par qui ?). De très gros problèmes d’imprimantes et de bulletins de vote, avec l’utilisation de différents papiers, etc.

Les irrégularités révélées lors de l’audition d’aujourd’hui s’élèvent à des centaines de milliers de votes, soit plusieurs fois ce qui est nécessaire pour que nous ayons gagné. Malgré ces chiffres massifs, il s’agit de l’État que Fox News a annoncé très tôt pour une victoire de Biden. Il n’y a pas eu de victoire ici, ni dans aucun autre des Swing States.

Le comté de Maricopa refuse de collaborer avec le Sénat et d’autres personnes qui recherchent simplement l’honnêteté, l’intégrité et la transparence. Pourquoi les commissaires ne veulent-ils pas se pencher sur cette élection corrompue ? Que cherchent-ils à cacher ? La très respectée sénatrice d’État Wendy Rogers a déclaré dans un tweet que l’audience d’aujourd’hui signifie que nous devons décertifier l’élection. Quoi qu’il en soit, les patriotes du Sénat vont de l’avant et les résultats finaux seront annoncés dans un avenir pas trop lointain, mais au vu de l’audience d’aujourd’hui, pourquoi attendre ?