Après une année durant laquelle il n’a pas lâché d’actions Facebook, Mark Zuckerberg a repris ses habitudes de vente.

Publication originale le 13/07/2021.

AUTEUR

KENRICK CAI

CATEGORIES

POSTÉ LE

18 juillet 2021

SOURCE

Forbes

Depuis le 9 novembre 2020, le cofondateur et PDG de Facebook, qui vaut 127 milliards de dollars, a vendu des actions presque chaque jour ouvrable, selon les documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission. Au total, il a vendu 9,4 millions d’actions, d’une valeur de 2,8 milliards de dollars, au cours des huit derniers mois jusqu’à mercredi. Environ 90 % de ces ventes ont été réalisées par son organisation philanthropique et de défense des intérêts, la Chan Zuckerberg Initiative (CZI). Une plus petite partie – environ 200 millions de dollars après impôts, selon les estimations de Forbes – est allée dans ses propres poches. Zuckerberg, qui est la cinquième personne la plus riche du monde, a maintenant réduit sa participation dans Facebook à environ 14 %, contre 28 % au moment de l’introduction en bourse de la société.

Depuis que Facebook est entré en bourse en mai 2012, Zuckerberg et CZI ont vendu plus de 132 millions d’actions du géant des médias sociaux, pour une valeur totale de près de 15 milliards de dollars. Sur ce montant, il a personnellement empoché environ 2,1 milliards de dollars après impôts, estime Forbes. Zuckerberg a commencé à vendre systématiquement des actions Facebook en 2016, l’année suivant la création de CZI par son épouse Priscilla Chan et lui-même. À l’époque, le couple avait écrit une lettre à leur fille à naître, s’engageant à donner 99 % de leurs actions Facebook au cours de leur vie à des domaines tels que l’éducation et la guérison des maladies ; les actions valaient alors 45 milliards de dollars. Les ventes de Zuckerberg et de CZI ont atteint un pic en 2018, lorsqu’ils se sont délestés de 5,3 milliards de dollars d’actions – la grande majorité par le biais de CZI.

Mais Zuckerberg a cessé de vendre en novembre 2019, ne faisant qu’un seul don par l’intermédiaire de CZI de 204 700 actions d’une valeur de 60 millions de dollars l’année dernière à la Silicon Valley Community Foundation (SVCF), un organisme sans but lucratif basé à Mountain View, en Californie, qui gère notamment des fonds caritatifs conseillés par les donateurs. En 2018, Zuckerberg et Chan avaient fait don de près de 2 milliards de dollars d’actions Facebook à la SVCF.

Un porte-parole de la Chan Zuckerberg Initiative n’a pas expliqué pourquoi Zuckerberg a arrêté puis repris ses ventes un an plus tard, mais a déclaré que ses ventes sont effectuées dans le cadre de plans prédéterminés déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Ces plans, connus sous le nom de plans 10b5-1, permettent aux dirigeants d’entreprise de vendre des actions à intervalles réguliers et sont assez courants chez les cadres ayant des positions importantes en actions dans les entreprises.

Malgré deux années tumultueuses, au cours desquelles Facebook a été critiqué pour avoir autorisé la collecte de données sur ses utilisateurs, la prolifération de fausses informations sur la plate-forme et les discours haineux – ce qui a conduit à un boycott publicitaire de plus de 1 000 entreprises -, l’action de la société a continué de grimper en flèche. Après qu’un tribunal fédéral a rejeté, le 28 juin, deux poursuites antitrust engagées par la Federal Trade Commission contre le géant de la technologie, les actions de la société de Menlo Park, en Californie, ont clôturé à un niveau record de 355,64 dollars. Depuis, l’action Facebook a continué à se négocier à des niveaux similaires ; son cours actuel est en hausse de plus de 800 % par rapport à son entrée en bourse il y a neuf ans, lorsque Zuckerberg valait 16,9 milliards de dollars. En particulier, l’action est en pleine ascension depuis mars 2020, sa valeur ayant plus que doublé au cours des 17 derniers mois.

La grande majorité des ventes d’actions Facebook de Zuckerberg – estimées à 11 milliards de dollars – ont été réalisées par la Chan Zuckerberg Initiative, principalement par l’intermédiaire de CZI Holdings, une société à responsabilité limitée, ou de la CZI Foundation, la branche d’octroi de subventions à but non lucratif de l’initiative. CZI a accordé 2,9 milliards de dollars de subventions et investi 150 millions de dollars dans des entreprises à but lucratif depuis 2015, selon son site Web. (Le reste des recettes est probablement investi ailleurs par CZI, en plus d’être utilisé pour financer l’organisation, qui compte plus de 200 employés). En 2016, Priscilla Chan a annoncé que CZI dépenserait 3 milliards de dollars sur une décennie pour tenter de guérir toutes les maladies. « Nous croyons que nous pouvons guérir, prévenir ou gérer toutes les maladies au cours de la vie de nos enfants », a déclaré Chan à l’époque. « Cela ne signifie pas que personne ne tombera malade, mais ils devraient l’être beaucoup moins ». On ne sait pas exactement quels sont les progrès réalisés par CZI pour atteindre cet objectif ambitieux.

À la fin de l’année dernière, Chan Zuckerberg Initiative Advocacy – la branche de plaidoyer politique de CZI – a vendu les 103 000 actions Facebook qu’elle détenait encore. Selon les données du Center for Responsive Politics, CZI Advocacy a versé 17,8 millions de dollars à des initiatives électorales de gauche, principalement en Californie, depuis 2018.

Les ventes d’actions de Zuckerberg au fil du temps sont courantes parmi les fondateurs qui ont rendu leurs entreprises publiques, et similaires à celles de ses collègues magnats de la technologie. Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, a réduit sa participation de 42 % à 24 % au cours des neuf premières années suivant l’introduction en bourse – vendant environ 500 millions de dollars d’actions – tandis que les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, ont réduit leur participation de 16 % à environ 7 % au cours de la même période.

Relativement parlant, cependant, Zuckerberg a vendu beaucoup moins d’actions Facebook (en termes de dollars) que Bezos n’a vendu d’Amazon au total. Depuis l’entrée en bourse d’Amazon en 1997, Forbes a calculé que Bezos a vendu pour près de 27 milliards de dollars d’actions Amazon (avant impôts). Sur ce montant, il a vendu 10 milliards de dollars l’année dernière. Les 2 milliards de dollars de ventes de Zuckerberg paraissent donc dérisoires. Aujourd’hui, la participation de Bezos dans Amazon s’élève à 10 % après qu’il ait notamment cédé en 2019 un quart de sa participation, alors de 16 %, à son ex-femme MacKenzie Scott dans le cadre du divorce le plus cher de l’histoire. Malgré tout, l’ancien PDG d’Amazon, qui a quitté son poste au début du mois, est la personne la plus riche du monde.

Environ 98 % de la fortune de Zuckerberg, estimée à 127 milliards de dollars, se trouve toujours dans ses actions Facebook. Le reste provient de la vente d’actions, ainsi que d’un portefeuille immobilier dont la valeur est estimée à 200 millions de dollars et qui comprend des propriétés à Palo Alto, en Californie, à Hawaï et au lac Tahoe. Zuckerberg a dépensé plus de 100 millions de dollars en 2014 pour acheter 700 acres de terrain sur l’île hawaïenne de Kauai, puis a ajouté 600 acres supplémentaires en mai dernier pour 53 millions de dollars, selon un rapport de Mansion Global.