EMMANUEL MACRON a été contraint à une volte-face humiliante après les manifestations de masse qui ont suivi l’introduction du « passeport santé » controversé samedi.

NDLR : article en provenance du Royaume-Uni, pour vous montrer a quel point la mafia mediatique collabore meme a l’international

AUTEUR

OLI SMITH

CATEGORIES

POSTÉ LE

19 juillet 2021

SOURCE

Express

Des centaines de milliers de manifestants français sont descendus dans la rue hier pour exprimer leur colère à l’égard des derniers projets de COVID-19 « carte santé » du président Emmanuel Macron. En début de semaine, le dirigeant français a annoncé son intention de rendre obligatoire l’utilisation de « cartes santé » dans tous les restaurants, bars, hôpitaux, centres commerciaux, trains, avions et autres lieux. Ces laissez-passer contiendront des données sur les résultats du test Covid et le statut vaccinal.

Des manifestations contre ces plans ont eu lieu dans tout le pays.

Ils ont demandé à Macron de démissionner et ont menacé de boycotter le passeport santé.

La France est connue pour être l’un des pays les plus sceptiques aux vaccins en Europe occidentale.

Les rassemblements ont tourné à la violence dans certaines villes comme Nantes, où la police a déployé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

À Lyon, la police a arrêté neuf manifestants tandis qu’à Lans-en-Vercors, un centre de vaccination a été saccagé samedi matin.

On estime que 114 000 personnes ont pris part aux manifestations, selon le ministère français de l’intérieur.

NDLR : si vous pensez qu’il y avait 114 000 personnes dans tous les manifestations en France, alors regardez ceci, ce sont des images aeriennes du cortege que vous ne verrez jamais a la TV ou dans les journaux de la mafia mediatique mondiale. Ils ne vous montreront jamais la realite. Et ca, c’est juste Paris.

En réponse, Emmanuel Macron a fait marche arrière sur une partie des règles du passeport santé en revenant sur son utilisation dans les centres commerciaux.

Dimanche, le ministre des finances, Bruno Le Maire, a déclaré que les laissez-passer ne seront désormais nécessaires que pour entrer dans les centres commerciaux d’une superficie supérieure à 20 000 mètres carrés.

Il a déclaré à la presse française : « Les chefs d’entreprise sont inquiets et je veux les rassurer : Nous ferons preuve de compréhension ».

Macron est confronté à un important retour de bâton pour sa gestion de la pandémie de Covid, alors qu’il doit être réélu en avril prochain.

Il a récemment pris des mesures contre les sceptiques après avoir rendu les vaccins obligatoires pour le personnel de santé.