Le producteur de cinéma en disgrâce et ancien méga-donateur du parti démocrate Harvey Weinstein, qui purge depuis l’année dernière une peine de 23 ans de prison pour agression sexuelle à New York, était en route pour Los Angeles mardi pour un second procès au cours duquel il devra répondre de nouvelles accusations.

AUTEUR

BREITBART NEWS

CATEGORIES

POSTÉ LE

20 juillet 2021

SOURCE

Breitbart

Le producteur hollywoodien autrefois tout-puissant – dont la chute a été considérée comme une victoire majeure pour le mouvement #MeToo – est accusé à Los Angeles de viol et d’agression sexuelle sur cinq femmes, ce qui pourrait lui valoir jusqu’à 140 ans de prison supplémentaires.

L’homme de 69 ans a quitté la prison de Wende, dans le nord de l’État de New York, peu avant 9 h 30 (13 h 30 GMT) et a été remis « aux autorités compétentes pour être transporté dans l’État de Californie conformément à une décision de justice », a déclaré un porte-parole des autorités pénitentiaires de New York dans un communiqué.

Les avocats de Weinstein avaient plaidé pendant des semaines contre le transfert pour des raisons médicales.

Mais en juin, le juge new-yorkais Kenneth Case a rejeté leurs arguments et donné le feu vert à son transfert.

Et les efforts juridiques pour empêcher l’extradition à Los Angeles n’ont pas atteint le tribunal.

« Nous sommes déçus que le LA DA (Los Angeles district attorney) n’ait pas attendu la décision du juge, mais nous nous attendions à ce que cela se produise à un moment ou à un autre », a déclaré à l’AFP Juda Engelmayer, porte-parole de Weinstein.

« Nous allons nous battre pour qu’Harvey puisse recevoir les soins médicaux dont il a besoin et, bien sûr, pour qu’il soit traité équitablement ».

Selon la loi californienne, le procès de Weinstein doit commencer dans les 120 jours suivant son extradition, soit à la mi-novembre.

Son avocat Mark Werksman a déclaré au Los Angeles Times que Weinstein pourrait comparaître dans un tribunal de Los Angeles dès mercredi.

Contacté par l’AFP, le bureau du procureur de Los Angeles n’a pas confirmé ou infirmé les détails de l’extradition de Weinstein.

Weinstein a toujours nié les accusations, tant à New York qu’à Los Angeles, affirmant que ses accusatrices étaient consentantes.

Début avril, il a formellement fait appel de sa condamnation pour viol et agression sexuelle à New York, qui lui a été infligée en mars 2020 à l’issue d’un procès très médiatisé à Manhattan.

Au total, près de 90 femmes ont accusé Weinstein de harcèlement ou d’agression sexuelle.

Les accusations de Los Angeles comprennent des allégations de l’ex-mannequin Lauren Young selon lesquelles Weinstein l’a agressée sexuellement dans un hôtel de Beverly Hills en 2013 alors qu’elle était une aspirante actrice de 22 ans.

Les procureurs de Los Angeles accusent également Weinstein d’avoir violé un mannequin italien – dont l’identité, comme celle des trois autres accusatrices de Los Angeles, n’a pas été rendue publique – la nuit précédant l’agression présumée de Young.