LAS CRUCES, N.M. – Une opération multi-agences, menée par le Homeland Security Investigations (HSI) de l’U.S. Immigration Customs Enforcement (ICE) et le U.S. Marshals Service (USMS), a permis de retrouver et/ou de localiser 78 mineurs disparus au cours des deux derniers mois dans la région.

AUTEUR

B911

CATEGORIES

POSTÉ LE

22 juillet 2021

SOURCE

Breaking 911

Le HSI Las Cruces et le Service des Marshals des États-Unis – District du Nouveau-Mexique, en collaboration avec la police d’État du Nouveau-Mexique, le service de police de Las Cruces, le bureau du shérif du comté de Dona Ana, le service de police d’Anthony, le service de police de Sunland Park, le département de l’enfance, de la jeunesse et des familles du Nouveau-Mexique (CYFD), le National Center for Missing and Exploited Children (NCMEC), le bureau du procureur général du Nouveau-Mexique (NMAGO) et Deliver Fund, une organisation à but non lucratif, ont lancé l’opération Rescue Me le 1er mai. Cette action de répression visait à localiser et à retrouver des enfants disparus dans le comté de Dona Ana, au Nouveau-Mexique.

« Nous resterons attachés à notre mission de protection des plus vulnérables de nos communautés, notamment les enfants à risque qui peuvent provenir d’environnements familiaux difficiles, être confrontés au sans-abrisme, à la toxicomanie et à la séduction en ligne. Les facteurs de risque accrus contribuent à un nombre plus élevé de fugues qui peuvent devenir des victimes de l’exploitation sexuelle et de la traite des êtres humains », a déclaré Erik P. Breitzke, agent spécial chargé des enquêtes de sécurité intérieure à El Paso. « HSI continuera à s’associer aux forces de l’ordre locales pour réduire le nombre d’enfants disparus et éduquer la communauté sur ce problème croissant dans notre société. » La zone de responsabilité de Breitzke comprend le sud du Nouveau-Mexique et l’ouest du Texas.

« Cette initiative visant à localiser et à secourir les enfants disparus concerne notre population la plus vulnérable et restera l’une des priorités du Service des Marshals des États-Unis », a déclaré Sonya K. Chavez, U.S. Marshal pour le district du Nouveau-Mexique. « Les résultats de cette opération sont un exemple des solides partenariats entre les forces de l’ordre et de la collaboration entre de nombreuses agences, ce qui constitue un élément clé pour s’attaquer à ce domaine critique. »

Les mineurs étaient âgés de 5 à 18 ans.

Suite à l’opération :

  • Trois mineurs ont été récupérés
  • 75 mineurs ont été localisés
  • Deux mineurs restent en suspens
  • Les mineurs récupérés et localisés se sont vu offrir des services permettant d’identifier l’exploitation potentielle d’enfants à risque

Au cours de cette opération de deux mois, les forces de l’ordre ont localisé un mineur résidant au Mexique ; deux enquêtes ont été ouvertes pour abus sexuel sur enfant par des parents ou amis de la famille proche ; une enquête a été ouverte pour trafic d’êtres humains par le HSI Deming.

L’opération, qui a débuté en mai avec une liste de 80 mineurs, se poursuit.

Les mineurs retrouvés sont des mineurs qui étaient actifs dans le système du National Crime Information Center (NCIC) en tant que disparus et/ou fugueurs. Ils ont été rendus à leur tuteur ou au CYFD et retirés du système NCIC.

Les mineurs localisés avaient des dossiers ouverts auprès des agences locales, certains étaient actifs dans le NCIC et d’autres non. Les mineurs sont retournés volontairement auprès de leur tuteur ou ont été retrouvés par des amis ou des parents, après quoi les organismes locaux d’application de la loi ont mis fin à leurs enquêtes ouvertes sur les mineurs disparus pour leur permettre de concentrer leurs ressources sur d’autres questions d’enquête.