L’ancienne conseillère du président Obama, Valerie Jarrett, a déclaré vendredi dans l’émission « Andrea Mitchell Reports » de MSNBC qu’elle était favorable à l’obligation de vacciner contre le coronavirus.

NDLR : « Si vous voulez faire partie de la société » ? Ces gens sont malades et maléfiques. Ils utilisent les memes techniques de manipulation de partout dans le monde, rien de nouveau sous le soleil. Aux USA on a la chance d’avoir des Etats qui ont deja pris des dispositions contre ce genre de derives (Floride, Arizona, Texas pour ne citer qu’eux…). Par contre ils peuvent toujours faire ca dans les Etats democrates.

AUTEUR

PAM KEY

CATEGORIES

POSTÉ LE

23 juillet 2021

SOURCE

Breitbart

Jarrett a déclaré : « Je suis tout à fait d’accord pour le rendre obligatoire. Je sais que dans ce pays, il est difficile de rendre les choses obligatoires. Je pense que ce que nous pouvons faire, c’est dire, écoutez, si vous voulez qu’ils prennent leur propre décision, très bien, mais nous n’allons pas vous laisser venir aux événements sportifs ou aux écoles. »

Mitchell a demandé, « Et si on le rendait obligatoire pour les travailleurs de la santé ? »

Jarrett a répondu : « Absolument. Je suis tout à fait favorable aux mandats, en particulier pour les personnes qui sont en contact avec le public. La seule façon de contenir cette maladie, nous le savons, est la vaccination. Donc, les agents de santé publique doivent bien sûr être vaccinés, tout comme les personnes travaillant dans notre restaurant. J’adopte une ligne assez dure en ce qui concerne les mandats. »

Elle a ajouté : « Nous disons que si vous voulez faire partie de cette société, notre responsabilité est de la garder aussi saine que possible, prenez le vaccin. »

Mitchell a demandé : « Que pensez-vous de ce que fait la NFL ? »

Jarrett a répondu : « Je suis tout à fait pour. Je suis d’accord avec le médecin, rendez-le obligatoire, mais à part cela, vous devez créer à la fois des carottes et des bâtons. »

Elle a conclu : « Je pense qu’il est maintenant temps pour nous de prendre des mesures fermes et d’essayer de faire vacciner autant de personnes que possible, et le cas échéant, il devrait y avoir un mandat. »