Cinq chefs militaires de haut rang sont morts en l’espace de dix jours seulement, selon le gouvernement cubain – bien qu’il soit resté muet sur les causes.

AUTEUR

JORGE FITZ-GIBBON

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 juillet 2021

SOURCE

New York Post

Le général de brigade Armando Choy Rodriguez, 87 ans, a été le dernier révolutionnaire vieillissant à mourir. L’université centrale Marta Abreu a annoncé sur Twitter qu’il était décédé lundi.

Rodriguez était le fondateur du « Mouvement du 26 juillet » à Las Villas, ainsi qu’un auteur et un historien, a indiqué WPLG-TV Miami.

Lundi également, Manuel Eduardo Lastres Pacheco, un ancien général qui a servi sous les ordres de l’Argentin Ernesto « Che » Guevara pendant la révolution à la fin des années 1950, est décédé, a confirmé la télévision cubaine.

Pacheco a ensuite été commandant de l’armée orientale de Cuba.

Samedi, le général Ruben Martinez Puente, 79 ans, général de réserve de l’armée cubaine et figure controversée de l’armée, est également décédé.

Puente est le général qui a donné l’ordre d’abattre un avion civil du groupe d’exilés cubains Brothers to the Rescue en 1996, ce qui a fait monter la tension avec les États-Unis à un niveau très élevé.

Marcelo Verdecia Perdomo, un autre général de brigade de réserve de l’armée et ancien garde du corps de Castro, est décédé le 20 juillet, selon le journal du parti communiste Granma.

Enfin, Agustin Pena Porres, ancien commandant de l’armée de l’Ouest et membre du Comité central communiste de Cuba, est décédé le 17 juillet, selon WPLG.

Selon le média Periodico Cubano, basé en Floride, ces décès font suite à celui du général de brigade Ivan Duponte Cabrales, survenu en mai à l’âge de 77 ans.

Les décès les plus récents surviennent à la suite des manifestations massives qui ont eu lieu dans le pays communiste au début du mois. Des milliers de Cubains sont descendus dans la rue pour réclamer la liberté, de la nourriture et des médicaments, notamment les vaccins COVID.

La pandémie mondiale a connu un pic au cours du mois dernier, les nouveaux cas quotidiens étant passés de 1 880 le 24 juin à 7 732 un mois plus tard.

Au total, Cuba a enregistré plus de 340 000 cas de coronavirus et 2 417 décès depuis l’apparition du virus mortel l’année dernière, selon WPLG.

Les responsables du gouvernement cubain n’ont pas précisé si les décès récents des cinq chefs militaires étaient liés au virus.