Face à l’augmentation des cas de Covid-19 due au variant infectieux Delta, Israël se prépare à accueillir les premiers essais cliniques d’un vaccin oral contre le Covid-19, qui pourrait contribuer à améliorer l’accès aux vaccins dans le monde et servir de rappel plus pratique à l’avenir.

Publication originale le 22/07/2021.

NDLR : on n’avait pas vu passer celui-la… Que dites-vous d’une pilule matin, midi et soir ?

AUTEUR

ROBERT HART

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 juillet 2021

SOURCE

Forbes

Oravax Medical, une société spécialisée dans le développement de moyens d’administration de médicaments par voie orale, se prépare à lancer les essais cliniques de son vaccin oral Covid-19 en Israël après avoir obtenu le feu vert du comité d’examen de l’hôpital Ichilov, le principal hôpital de Tel Aviv.

Les essais, dont le recrutement et l’approbation finale par le ministère de la santé du pays sont prévus dans les semaines à venir, serviront dans un premier temps de « preuve de concept » pour le vaccin sous forme de capsule, a déclaré Nadav Kidron, PDG de la société mère d’Oravax, Oramed Pharmaceuticals, dans une interview accordée au Jerusalem Post.

Le premier essai portera sur 24 volontaires non vaccinés, chacun prenant une ou deux pilules, et permettra d’étudier l’innocuité du vaccin et les indicateurs d’immunité, avant de passer à des essais de phase 3 plus importants pour démontrer son efficacité en cas de succès.

Le vaccin devrait être « beaucoup plus résistant aux variants du Covid-19 », a déclaré Kidron, car il entraîne le système immunitaire contre trois protéines virales au lieu de la seule protéine ciblée par les vaccins Pfizer et Moderna.

Oravax développe également la capsule en tant que rappel pour les personnes qui ont déjà été vaccinées contre le Covid-19, mais ses projets de test ne sont pas clairs.

Si les essais s’avèrent concluants, il pourrait s’écouler un long moment avant que le vaccin oral ne soit approuvé aux États-Unis. Kidron a déclaré que la priorité de la société serait de fournir le vaccin à ceux qui en ont le plus besoin en premier lieu, et de ne demander l’autorisation de la FDA qu’à une date ultérieure. Oravax chercherait à obtenir une autorisation d’urgence accélérée dans les pays qui n’ont pas été en mesure d’acquérir suffisamment de vaccins, a déclaré Kidron, bien qu’il ne soit pas clair comment cet objectif fonctionnera parallèlement au développement du vaccin en tant que rappel. Compte tenu des grandes disparités en matière d’accès aux vaccins dans le monde, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’Organisation mondiale de la santé, a dénoncé la « cupidité » des sociétés pharmaceutiques qui font pression pour obtenir des rappels alors que de nombreuses personnes n’ont pas encore été vaccinées.

Un vaccin oral permettrait d’éliminer bon nombre des obstacles qui empêchent une vaccination généralisée dans le monde. Les vaccins oraux sont plus faciles à transporter et à stocker, ils ne nécessitent pas les températures ultra-froides requises par les vaccins de Pfizer et Moderna et, surtout, ils ne sont pas administrés avec des aiguilles. La vaccination sans aiguille est une aubaine pour ceux qui ont peur des aiguilles, elle réduit le matériel et le risque de maladies transmises par le sang et peut être administrée par des personnes sans formation médicale. Malgré leurs avantages, peu de vaccins oraux sont utilisés à grande échelle en raison de la nature hostile du tube digestif. Ceux qui le sont – notamment pour la polio, le choléra, les rotavirus et la typhoïde – comportent souvent des agents pathogènes plus robustes, capables de résister à ces conditions.

Oravax n’est pas la seule société à développer un vaccin oral Covid-19. Des efforts sont également en cours pour développer des formes de vaccins Covid-19 en spray nasal (par l’Université d’Oxford et d’autres).