Le représentant Mark Meadows (R-NC) a fait des remarques intrigantes sur les discussions secrètes que Donald Trump a avec des “membres du cabinet” dans son quartier général de Bedminster, dans le New Jersey.

NDLR : Mark Meadows utilise une terminologie assez actuelle ici. On dirait que le président Trump est très actif 👀

AUTEUR

KYLE BECKER

CATEGORIES

POSTÉ LE

31 juillet 2021

SOURCE

Trending Politics

Dans l’édition de vendredi soir de l’émission Cortes & Pellegrino de Newsmax, Meadows a déclaré que Donald Trump est “un président qui est pleinement engagé, très concentré et qui reste à la tâche”.

“Eh bien, nous avons rencontré plusieurs membres de notre cabinet ce soir, nous avons en fait un suivi, une réunion avec certains de nos membres du cabinet, et pendant que nous examinions cela, nous examinions ce qui vient ensuite”, a déclaré Meadows.

“Je ne suis pas autorisé à parler au nom du président, mais je peux vous dire ceci, Steve”, a-t-il ajouté. “Nous ne serions pas réunis ce soir si nous ne faisions pas de plans pour aller de l’avant de manière réelle, avec le président Trump à la tête de ce ticket.”

Le PDG de MyPillow, Mike Lindell, a récemment laissé entendre, début juillet, que quelque chose de gros allait arriver en août.

“Le matin du 13 août, on parlera du monde entier en disant : ‘Dépêchez-vous ! Faisons tomber cette élection”, a-t-il déclaré à Brannon Howse du Worldview Weekend Broadcast Network. “Redressons la droite. Faisons sortir ces communistes, vous savez, qui ont pris le pouvoir.”

NDLR : comme toujours, restez prudents avec les dates ! Tout ceci est basé sur des évenements, et non sur des dates précises.

“Vous verrez quand je dirai cela, et ils diront ce qui va arriver à toutes les personnes qui étaient impliquées. Je ne sais pas, pour l’instant, la plus grande préoccupation est de faire en sorte que cette élection soit annulée”, a ajouté Lindell. “Donald Trump a gagné. C’est assez simple, ok ?”

De nombreux partisans inconditionnels de Donald Trump ont fait pression pour qu’il soit “rétabli” dans ses fonctions de président. Le collège électoral a certifié l’élection de Joe Biden le 6 janvier.