Sous le feu des critiques, l’ancien président Barack Obama a annulé mercredi la méga-fête controversée organisée pour son 60e anniversaire à Martha’s Vineyard, invoquant la propagation du variant Delta du coronavirus.

AUTEUR

AP

CATEGORIES

POSTÉ LE

4 août 2021

SOURCE

Newsmax

« En raison de la nouvelle propagation du variant Delta au cours de la semaine dernière, le président et Mme Obama ont décidé de réduire considérablement l’événement pour n’inclure que la famille et les amis proches », a déclaré Hannah Hankins, porte-parole d’Obama, dans un communiqué mercredi matin, selon le New York Times.

« Il apprécie que d’autres personnes lui envoient leurs vœux d’anniversaire de loin et a hâte de les voir bientôt », a-t-elle ajouté.

George Clooney, Steven Spielberg et Oprah Winfrey figurent parmi les 475 invités attendus aux côtés d’environ 200 personnes engagées.

« Ils ont demandé aux invités s’ils avaient été vaccinés et leur ont demandé de passer un test de dépistage avant l’événement », a déclaré au Times David Axelrod, ancien conseiller du président Obama.

Il a ajouté : « Mais lorsque cela a été planifié, la situation était tout à fait différente. Ils ont donc réagi à l’évolution des circonstances ».

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a défendu la soirée lundi.

Interrogée sur la question de savoir si Obama ne donnait pas le mauvais exemple de la gravité du COVID-19 en organisant une grande fête d’anniversaire avec des centaines de personnes, Psaki a répondu que le site de Martha’s Vineyard se trouvait dans un comté classé par le CDC comme n’ayant qu’une transmission modérée du coronavirus. Mais une épidémie de la variante Delta du COVID-19, plus contagieuse, s’est déclarée à proximité, à Cape Cod, qui se trouve à un peu plus de 80 km.

Les républicains se sont employés à décrier la fête prévue.

Jim Jordan, membre républicain du Congrès, a pris la parole sur Twitter pour plaisanter en disant que « si c’était l’anniversaire du président Trump », les démocrates diraient « Comment peut-on être aussi imprudent ? » ou « Ils tuent des gens ».

« Y a-t-il une exception pour les fêtes auxquelles participent de riches célébrités libérales ? », a demandé Ronna McDaniel, la présidente du Comité national républicain.

« Barack Obama va organiser une fête d’anniversaire avec 700 invités samedi », a tweeté le député républicain Lance Gooden. « Les démocrates vont-ils exiger qu’il demande à tous ses invités de porter des masques ? ».

La semaine dernière, le Centres de contrôle et de prévention des maladies ont recommandé que les gens – y compris ceux qui sont entièrement vaccinés contre le COVID-19 – recommencent à se couvrir le visage dans les espaces publics intérieurs dans les zones où les taux de transmission sont élevés afin de se protéger contre le variant delta. Certains États et certaines villes ont également rétabli l’obligation de porter un masque alors que les infections se multiplient dans le pays.

L’administration Biden a imputé la dernière flambée aux quelque 90 millions de personnes qui ne sont toujours pas vaccinées.

Les défenseurs d’Obama ont souligné que la fête d’anniversaire se déroule en plein air, que les invités ont été invités à fournir un résultat négatif au test COVID et qu’un coordinateur COVID a été engagé pour s’assurer que l’événement respecte toutes les directives de santé publique.

Obama et l’ancienne première dame Michelle Obama ont tous deux été entièrement vaccinés contre le COVID-19 et ont exhorté les Américains à se faire également vacciner et à suivre les protocoles de santé publique.

« Le COVID-19 est devenu plus contagieux, il est donc plus important que jamais de se faire vacciner », a déclaré l’ancien président la semaine dernière dans un tweet qui comprenait un lien que les gens peuvent utiliser pour trouver des vaccins. « Les vaccins sont sûrs et constituent le meilleur moyen de vous protéger et de protéger vos proches ».

Le président Joe Biden, vice-président d’Obama, n’a pas prévu d’assister à la fête.