Les PDG de Southwest Airlines, American Airlines et Delta Air Lines déclarent qu’ils n’exigeront pas que leurs employés se fassent vacciner, rompant ainsi avec l’obligation imposée par United Airlines aux travailleurs de se faire vacciner avant le 25 octobre sous peine d’être licenciés.

NDLR : C’est un TRES BON signe !

AUTEUR

CNN LIVE NEWS

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 août 2021

SOURCE

CNN Live News

Dans un mémo interne obtenu par CNN, le PDG de Southwest Airlines, Gary Kelly, a déclaré que la compagnie aérienne « continuera à encourager fortement » les travailleurs à se faire vacciner, mais la position de la compagnie aérienne n’a pas changé.

« Il est évident que je suis très préoccupé par le dernier variant Delta, et par ses conséquences sur la santé et la sécurité de nos employés et de notre exploitation, mais rien n’a changé », a déclaré Kelly.

Le PDG de Delta Air Lines, Ed Bastian, a déclaré mardi à Good Day New York que 75 % de son personnel avait déjà été vacciné, même sans mandat. En mai, Delta est devenu le premier grand transporteur à exiger que tous les nouveaux employés soient vaccinés.

« Je pense que nous pouvons prendre des mesures supplémentaires pour augmenter le taux de vaccination, mais ce que nous constatons chaque jour, c’est que ces chiffres continuent de croître », a déclaré Bastian.

Les deux annonces font suite à une interview podcast du New York Times avec le PDG d’American Airlines, Doug Parker, qui a déclaré que la compagnie aérienne encourageait les travailleurs qui se font vacciner d’ici la fin du mois en leur offrant un jour de vacances supplémentaire en 2022.

« Nous l’encourageons certainement partout où nous le pouvons, nous l’encourageons pour nos clients et nos employés, mais nous ne mettons pas de mandat en place », a déclaré Parker.