Un nouveau reportage de National Geographic sur la vie et la carrière d’Anthony Fauci, avec des entretiens avec Bill Gates et l’ancien président George W. Bush, sortira le 10 septembre.

NDLR : La mafia mediatique essaye de faire pleurer dans les chaumieres et de venir au secours de Fauci. Trop tard, plus personne n’est dupe ! National Geographic, vous vous rappelez c’est cette chaine qui nous bassine constamment avec le “rechauffement climatique”, pardon, l'”urgence climatique”…

AUTEUR

NATALIE WINTERS

CATEGORIES

POSTÉ LE

8 septembre 2021

SOURCE

The National Pulse

Le film hagiographique, qui comprend également des entretiens exclusifs avec Fauci, sa femme et ses enfants, fait l’éloge du directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) comme étant “l’un de nos fonctionnaires les plus essentiels, dont le travail a permis de sauver des millions de personnes alors qu’il faisait face aux menaces d’adversaires anonymes” dans son résumé :

“Avec son mélange caractéristique de perspicacité scientifique, de franchise et d’intégrité, le Dr Anthony Fauci est devenu l’icône culturelle la plus improbable des États-Unis pendant le COVID-19. Spécialiste des maladies infectieuses de renommée mondiale et plus ancien responsable de la santé publique à Washington, D.C., il a vaillamment supervisé la réponse des États-Unis à 50 ans d’épidémies, dont le VIH/sida, le SRAS et Ebola. FAUCI est un portrait sans précédent de l’un de nos fonctionnaires les plus essentiels, dont le travail a sauvé des millions de personnes alors qu’il faisait face aux menaces d’adversaires anonymes.”

Le documentaire intervient dans un contexte de controverse sur les relations documentées de l’agence du National Institutes of Health (NIH) de Fauci – via le personnel et le financement – avec le Wuhan Institute of Virology. Ce laboratoire contrôlé par le Parti communiste chinois est considéré par beaucoup, y compris par l’ancien directeur du renseignement national et le chef du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), comme la source du COVID-19.

Le documentaire dépeint toutefois la critique de Fauci sous un jour différent.

“Lorsque le COVID a frappé, il est devenu cette cible”, pose un narrateur dans une bande-annonce récemment publiée.

“Je ne comprends pas la haine que les gens ont”, se lamente Christine Grady, l’épouse de Fauci, chef du département de bioéthique du centre clinique du NIH, avant que l’ancien président Bush n’ajoute : “Fauci dit voici les faits, et voici ma recommandation pour aller de l’avant.”

“Si vous êtes un fonctionnaire, vous ne le faites pas parce que vous voulez gagner de l’argent”, commente l’ancienne conseillère à la sécurité nationale de l’ère Obama, Susan Rice, malgré la position de Fauci comme employé le mieux payé du gouvernement fédéral.