Haim Garon, ancien directeur adjoint au ministère des communications, était un témoin de l’accusation dans le procès Netanyahu.

NDLR : Tiens donc, comme c’est pratique !

AUTEUR

YONAH JEREMY BOB

CATEGORIES

POSTÉ LE

14 septembre 2021

SOURCE

The Jerusalem Post

L‘une des deux personnes qui ont été tuées lorsque leur avion léger israélien s’est écrasé en mer près de l’île de Samos, en mer Égée orientale, lundi soir, devait être un témoin à charge dans le procès de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Haim Garon, ancien directeur adjoint du ministère des Communications, n’était pas considéré comme un témoin clé, et sa mort n’empêchera pas la poursuite de l’affaire.

L’avion, un Cessna 172, serait parti d’Israël et aurait “rencontré un problème lors de l’approche de l’aéroport de l’île”, s’écrasant à proximité, selon les médias grecs.

Garon et sa femme, Esti, sont partis lundi après-midi sur un vol en provenance de Haïfa. L’accident s’est produit vers 19 h 45.

“Nous avons repéré les débris de l’avion dans la mer à environ un kilomètre au sud de l’aéroport”, a déclaré à Reuters un responsable des garde-côtes grecs.

L’origine du problème n’était pas claire dans un premier temps, bien que les preuves semblent suggérer une défaillance technique du moteur, a rapporté CNN.

Les forces de secours grecques ont localisé le site du crash et la famille a été informée. Il n’y avait pas d’autres passagers à bord.

Les fonctionnaires consulaires israéliens à Athènes et le département des Israéliens à l’étranger du ministère des Affaires étrangères aideront à rapatrier la dépouille du couple.

Les témoins les plus importants du ministère des communications sont Shlomo Filber et Avi Berger. Ils sont suivis de plusieurs fonctionnaires du ministère de moindre importance, dont Garon. Il devait être appelé à témoigner dans la partie du procès concernant le ministère des Communications.