LONDRES, 17 septembre (Reuters) – L’industrie britannique de la viande a averti vendredi qu’une pénurie imminente de dioxyde de carbone (CO2) pourrait entraîner des perturbations massives de l’approvisionnement alimentaire dans les deux semaines à venir.

NDLR : ceci nous amène en octobre. RIG FOR RED, les amis. Soyez prêts à tout : Le Patriote Americain Dave Hayes (alias Praying Medic) a partage avec nous des conseils et astuces pour se preparer au pire. Cette penurie ne concerne pas que la viande, lisez bien ce qui suit.

AUTEUR

REUTERS

CATEGORIES

POSTÉ LE

17 septembre 2021

SOURCE

Reuters

Ce gaz est utilisé pour étourdir les animaux avant l’abattage, dans l’emballage sous vide des produits alimentaires pour prolonger leur durée de conservation, et pour donner du peps à la bière, au cidre et aux boissons rafraîchissantes.

Il est également nécessaire pour certaines procédures médicales et utilisé dans les industries nucléaire et des semi-conducteurs.

La chaîne d’approvisionnement alimentaire britannique, qui craque déjà en raison d’une pénurie aiguë de chauffeurs de poids lourds et de l’impact du Brexit et du COVID-19, est fortement tributaire des producteurs d’engrais pour le CO2 qui est un sous-produit de leur processus de production.

Cependant, deux des plus grands producteurs d’engrais, le norvégien Yara et son rival CF Industries Holdings, ont réduit leur production en raison de la flambée des prix du gaz naturel, ce qui a commencé à tarir l’approvisionnement en CO2.

Nick Allen, directeur général de la British Meat Processors Association (BMPA), a déclaré qu’une fois les stocks actuels de gaz épuisés, certaines entreprises de viande devront cesser de prendre des animaux et fermer des lignes de production, ce qui entraînera un embouteillage d’animaux dans les fermes.

“Nous connaissons déjà cette situation dans l’industrie porcine, qui est maintenant confrontée à la perspective imminente d’un abattage sans cruauté dans les fermes”, a-t-il déclaré.

La BMPA fait pression sur le ministre des affaires Kwasi Kwarteng pour qu’il aide à soutenir la production britannique de CO2 à court terme.

“Nous suivons de près cette situation et sommes en contact régulier avec les organisations agroalimentaires et l’industrie, pour les aider à gérer la situation actuelle”, a déclaré un porte-parole du gouvernement britannique.

“Le Royaume-Uni bénéficie de l’accès à des sources d’approvisionnement en gaz très diversifiées pour garantir que les ménages, les entreprises et l’industrie lourde obtiennent l’énergie dont ils ont besoin à un prix équitable.”

La Grande-Bretagne a subi une importante pénurie de CO2 pour la dernière fois en 2018, ce qui a conduit certains grossistes en boissons à rationner les ventes.