Des fuites d’enregistrements liées a l’audit récupérées par The Gateway Pundit révèlent la vérité sur l’audit post-électoral du comté de Maricopa.

AUTEUR

JORDAN CONRADSON

CATEGORIES

POSTÉ LE

21 septembre 2021

SOURCE

The Gateway Pundit

Les fonctionnaires du comté de Maricopa et la secrétaire d’État de l’Arizona, Katie Hobbs, ont juré par leur précédent soit-disant audit en mai :

Traduction du tweet : “Les élections de 2020 ont été menées avec intégrité, les résultats certifiés par le comté et l’État étaient exacts, et les deux audits indépendants menés par le comté sont le dernier mot sur le sujet. Nous connaissons les audits. L’audit du Sénat Cyber Ninja n’est pas un véritable audit.”

Selon les propres termes du superviseur du comté, Steve Chucri, l’audit était “assez absurde”, comme nous le disions depuis le début.

Chucri a également déclaré que les superviseurs Clint Hickman et Jack Sellers ne voulaient pas réaliser de véritables audits parce qu’ils avaient peur de perdre leurs elections.

Selon Chucri, Hickman savait qu’ils auraient pu faire un audit judiciaire complet et à grande échelle.

Mais au lieu de cela, il a retenu cette information vitale jusqu’après le vote, et ils ont effectué un audit fictif à une échelle extrêmement réduite.

Leur audit n’a porté que sur environ 2 %, soit environ 47 000 bulletins de vote sur près de 2,1 millions de bulletins.

Clint Hickman n’a “simplement pas eu le courage” de faire un véritable audit. Transcript de l’audio :

Chucri : Hickman voulait, il voulait avoir une conversation avec un audit, il n’a juste pas eu le courage de le faire à la fin de l’année dernière, après que j’ai demandé quelque chose.

Chucri : Ces gars-là veulent faire de la lèche et du lèche-botte pour votre vote. Et ma plus grande erreur, et je l’ai dit à Eric, c’est que je n’aurais jamais dû croire ce qu’on me disait, que nous ne pouvions pas faire plus de 2% d’un audit avant de certifier l’élection, ma plus grande erreur a été d’écouter cela. J’aurais dû écouter Andy Biggs, et je pense que même Brnovich disait qu’on pouvait faire 30%. Hickman s’est planté parce que je ne l’ai su que lorsqu’il était trop tard.

Clint Hickman a caché des informations électorales cruciales au Conseil des Superviseurs afin de sauver son siège.

Il semble que le membre du Congrès Andy Biggs et le procureur général Brnovich leur aient dit cela dès le départ.

Pendant qu’ils nous traitaient de théoriciens du complot pour n’avoir pas fait confiance à leur faux audit, Chucri était dans les coulisses en train de cracher le morceau sur le possible coup d’État de Hickman et de Charman Jack Sellers.

Chucri doit dire la vérité.

Qui ou quoi le contraint à aller contre sa conscience ?

Le rapport de l’Arizona Audit sera publié ce vendredi 24 Septembre et le Sénat de l’Arizona effectuera un audit conjoint des routeurs et terminera l’audit.

Hickman va-t-il se confesser ?