Sidney Powell a révélé que son équipe juridique va pouvoir poser à Eric Coomer – le directeur de la sécurité de la société Dominion Voting Systems, basée dans le Colorado – deux heures de questions lors d’une déposition le 23 septembre.

NDLR : Dominion se fait pieger a son propre jeu, en effet en poursuivant Powell, il s’expose a une decouverte juridique. Autrement dit, Powell va pouvoir poser des questions et obtenir des reponses/documents compromettants contre Dominion…

AUTEUR

JAMES NICHOLAS

CATEGORIES

POSTÉ LE

22 septembre 2021

SOURCE

The Freedom Times

La déposition a été accordée par le tribunal du Colorado qui supervise un procès en diffamation intenté par Coomer, qui affirme que Powell et d’autres parties l’ont faussement accusé d’être un acteur clé dans le “trucage” de l’élection du président élu Joe Biden.

Interrogée par Richard Harris de la Truth and Liberty Coalition sur la possibilité pour son équipe juridique de poser des questions à Coomer lors d’une déposition, Powell s’est exclamée : “Oui, nous le ferons ! Je ne peux pas attendre !”

Harris a poursuivi en demandant : “Le tribunal va vous donner des informations préalables dans cette affaire ?”.

Sidney a répondu : “Oui, en fait, le tribunal du Colorado, qui est la première affaire et qui est celle que Coomer a portée contre nous, nous a donné une courte déposition de deux heures de lui avant même que nous ayons à décider de ce qu’on appelle une ‘question anti-gifle’. C’est une toute autre affaire juridique. Je ne vais même pas y entrer. Mais en gros, vous avez le droit au Colorado, en vertu de la loi, de parler de questions d’importance nationale sans vous faire gifler par un procès de déposition, ce qui est exactement ce que nous faisions et il y a une audience à ce sujet plus tard ce mois-ci. Mais en l’état actuel des choses, nous allons obtenir une première déposition de Coomer le 23 septembre”.

Elle poursuit : “Et puis nous aurons la découverte dans le procès de Dominion quelque temps après avoir déposé notre réponse finale le 24. Et c’est là que les choses vont vraiment se passer. Nous en salivons tous.”

VIDEO (le passage ou elle annonce ca commence vers la minute 41) :