En partenariat avec le canal Les PatriQts sur Telegram, nous avons fait des recherches et traductions sur ce que sont les mysterieux Documents d’Action Présidentielle d’Urgence (PEAD), les Actions Executives (EAs) et les Ordre Executifs (EO).

Nous avons egalement traduit et sous-titre une video qui resurgit chez les Patriotes Americains en ce moment a ce sujet. On en a aussi profite pour sychroniser le son car en Version Originale il y a un decalage assez consequent. La video est disponible sur Rumble en cliquant ici. On l’a aussi mise dans l’article un peu plus bas.

AUTEUR

LES PATRIQTS / ACTU INTEL

CATEGORIES

POSTÉ LE

30 septembre 2021

SOURCE

Les PatriQts / Actu Intel

Définition et application des Décrets aux USA

Un décret présidentiel (Executive Order – EO) est une directive émise par le président des États-Unis à l’intention des agences fédérales, des chefs de département ou d’autres employés fédéraux en vertu de ses pouvoirs statutaires ou constitutionnels.

À bien des égards, les décrets présidentiels sont similaires aux ordres écrits ou aux instructions données par le président d’une entreprise à ses chefs de département ou à ses directeurs.

Trente (30) jours après leur publication dans le registre fédéral, les décrets prennent effet. Bien qu’ils contournent le Congrès américain et le processus législatif standard, aucune partie d’un décret ne peut ordonner aux agences de mener des activités illégales ou anticonstitutionnelles.

Raisons pour émettre des Ordres Exécutifs

Les Présidents prennent généralement des Décrets pour l’une de ces raisons :

  1. Gestion opérationnelle du pouvoir exécutif
  2. Gestion opérationnelle des agences ou des fonctionnaires fédéraux
  3. Exercer les responsabilités présidentielles légales ou constitutionnelles

Les décrets peuvent-ils être supplantés ou retirés ?

Le Président peut modifier ou rétracter son propre Décret à tout moment. Il peut également publier un Décret annulant ou remplaçant les Décrets des Présidents précédents. Les nouveaux Présidents peuvent choisir de conserver les Décrets émis par leurs prédécesseurs, de les remplacer par de nouveaux Décrets de leur cru ou de révoquer complètement les anciens Décrets. Dans des cas extrêmes, le Congrès peut adopter une loi qui modifie un Décret, qui peut être déclaré anticonstitutionnel et annulé par la Cour suprême.

Combien de décrets ont été pris par les Présidents ?

Depuis que George Washington a pris le premier Décret en 1789, tous les Présidents, à l’exception de William Henry Harrison du parti Whig, ont pris au moins un Décret. Le Président Franklin D. Roosevelt, qui a servi plus longtemps que tout autre Président, a pris le plus grand nombre de Décrets (3 728), la plupart concernant la Seconde Guerre mondiale et la Grande Dépression. Les Présidents John Adams, James Madison et James Monroe n’ont pris qu’un seul Décret chacun.

Le nombre de Décrets pris par des Présidents plus récents est le suivant :

  • George H. W. Bush : 166
  • Bill Clinton : 364
  • George W. Bush : 291
  • Barack Obama : 276
  • Donald Trump : 219

Définition et application des Actions Exécutives aux USA

L’utilisation d’Actions Exécutives par le Président des États-Unis a fait l’objet d’un examen approfondi pendant les deux mandats de Barack Obama. Mais de nombreuses critiques ont mal compris la définition des Actions Exécutives et la différence avec les Décrets juridiquement contraignants.

En janvier 2016, Barack Obama a publié des dizaines d’Actions Exécutives destinées à prévenir la violence armée, réalisant ainsi l’un des principaux points de son programme. De nombreux médias ont décrit à tort les propositions politiques comme des Décrets officiels, qui sont des directives juridiquement contraignantes du président aux agences administratives fédérales.

L’administration Obama, en revanche, a décrit les propositions comme des Actions Exécutives. Et ces Actions Exécutives – qui vont de la vérification universelle des antécédents de toute personne essayant d’acheter des armes à feu au rétablissement de l’interdiction des armes d’assaut de type militaire, en passant par la répression des achats fictifs d’armes à feu par des personnes dont l’intention est de les revendre à des criminels – n’ont pas le poids des Décrets.

Ce qui suit explique ce que sont les Actions Exécutives et comment elles se comparent aux Décrets.

Les Actions Exécutives par rapport aux Décrets

Les Actions Exécutives sont des propositions ou des initiatives informelles du président. Le terme “Action Exécutive” lui-même est vague et peut être utilisé pour décrire presque tout ce que le président demande au Congrès ou à son administration de faire. Mais de nombreuses Actions Exécutives n’ont aucun poids juridique. Celles qui définissent réellement une politique peuvent être invalidées par les tribunaux ou annulées par une loi adoptée par le Congrès.

Les termes “Action Exécutive” et “Ordre Exécutif” ne sont pas interchangeables. Les décrets sont juridiquement contraignants et publiés dans le registre fédéral, mais ils peuvent également être annulés par les tribunaux et le Congrès.

Une bonne façon de concevoir les Actions Exécutives est de dresser une liste des politiques que le président aimerait voir adopter.

Quand les Actions Exécutives sont utilisées à la place des Décrets

Les présidents sont favorables à l’utilisation d’Actions Exécutives non contraignantes lorsque la question est controversée ou sensible. Par exemple, Obama a soigneusement pesé son recours aux Actions Exécutives sur la violence armée et a décidé de ne pas émettre d’obligation légales par le biais de Décrets, ce qui aurait été contraire à l’intention législative du Congrès et aurait risqué de mettre en colère les législateurs des deux partis.

Définition et application des Documents d’Action Présidentielle d’Urgence (Presidential Emergency Action Documents = PEAD)

Les documents présidentiels d’action d’urgence (PEAD) sont des décrets, des proclamations et des messages au Congrès qui sont préparés en prévision d’une série de scénarios d’urgence.

Les documents présidentiels d’action d’urgence (PEAD) sont des décrets, des proclamations et des messages au Congrès qui sont préparés en prévision d’une série de scénarios d’urgence, afin qu’ils soient prêts à être signés et mis en œuvre dès qu’un de ces scénarios se réalise. Créés à l’origine sous l’administration Eisenhower dans le cadre des plans de continuité du gouvernement en cas d’attaque nucléaire, les PEAD ont depuis été étendus pour être utilisés dans d’autres situations d’urgence où le fonctionnement normal du gouvernement est compromis. Comme le décrit un récent document gouvernemental, ils sont conçus “pour mettre en œuvre une autorité présidentielle extraordinaire en réponse à des situations extraordinaires”.

Les PEAD sont classés “secrets”, et aucun PEAD n’a jamais été déclassifié ou n’a fait l’objet d’une fuite. En effet, il semble qu’ils ne soient même pas soumis à la surveillance du Congrès. Bien que la loi exige que le pouvoir exécutif rapporte au moins à certains membres du Congrès les opérations militaires et de renseignement secrètes, même les plus sensibles, il n’existe aucune obligation de divulgation pour les PEAD, et aucune preuve que les documents aient jamais été partagés avec les commissions du Congrès concernées.

Bien que les PEAD eux-mêmes restent un secret bien gardé, au fil des ans, un certain nombre de documents non classifiés ou déclassifiés sont devenus disponibles qui traitent des PEAD. Grâce à ces documents, nous savons que 56 PEAD étaient en vigueur en 2018, contre 48 il y a quelques décennies. Les PEAD font l’objet d’une révision périodique ; bien que nous ne sachions pas ce que contiennent les PEAD aujourd’hui, nous savons que les PEAD des années passées –

  • la détention autorisée d'”ennemis étrangers” et d’autres “personnes dangereuses” sur le territoire des États-Unis ;
  • suspension de l’habeas corpus par ordonnance présidentielle ;
  • a prévu diverses formes de loi martiale ;
  • a émis un mandat général autorisant la perquisition et la saisie de personnes et de biens ;
  • a établi des zones militaires telles que celles créées pendant la Seconde Guerre mondiale ;
  • suspension de la production du registre fédéral ;
  • a déclaré l’état de guerre ; et
  • a autorisé la censure des reportages d’actualité.

Le programme “Liberté et sécurité nationale” du Brennan Center effectue des recherches sur les PEAD et plaide pour une plus grande transparence et un meilleur contrôle de ces derniers. En tant que ressource pour les personnes intéressées par ce sujet, nous avons compilé ci-dessous nos propres analyses et articles d’opinion, une liste des actions du Congrès et des documents gouvernementaux concernant les PEAD, y compris des documents que d’autres ont obtenus par le biais de demandes en vertu de la loi sur la liberté de l’information (Freedom of Information Act – FOIA) et placés sur Internet, ainsi que des documents que nous avons obtenus par le biais de nos propres demandes en vertu de la FOIA ou de l’examen obligatoire de la déclassification.

L’article que nous avons traduit ci-dessus au sujet des PEAD provient du Brennan Center (lien). Si vous souhaitez creuser, ils listent en bas toute une série de documents où les PEAD sont mentionnés.