Le Dr Susan Desmond-Hellmann – membre du conseil d’administration de Pfizer Inc. – était auparavant directrice indépendante principale du géant des médias sociaux Facebook. Le site a régulièrement censuré les messages relatifs aux vaccins COVID-19, Pfizer ayant notamment obtenu le soutien de grandes entreprises.

NDLR : Qui est encore surpris par ce conflit d’interets ? C’est meme plus du conflit d’interets a ce niveau, c’est carrement consanguin

AUTEUR

NATALIE WINTERS

CATEGORIES

POSTÉ LE

6 décembre 2021

SOURCE

The National Pulse

Hellman a été nommée au conseil d’administration de la plateforme de médias sociaux en mars 2013 et a occupé le poste de directrice indépendante principale de juin 2015 jusqu’au 30 octobre 2019, peu avant le premier cas signalé de COVID-19.

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, a déclaré « Sue a été une voix merveilleuse et réfléchie au sein du conseil d’administration pendant six ans, et je lui suis personnellement reconnaissant pour tout ce qu’elle a fait pour cette entreprise » en réponse à son départ.

« Je reste positif quant à Facebook et à sa mission, qui consiste à donner aux gens le pouvoir de créer une communauté et de rapprocher le monde. Les actionnaires de Facebook ont besoin d’un conseil d’administration qui soit pleinement engagé et déterminé à résoudre les problèmes critiques auxquels Facebook est confronté en ce moment », a expliqué Mme Hellmann en référence à son rôle de PDG de la Fondation Bill & Melinda Gates. (NDLR : la page LinkedIn a ete supprimee depuis la publication de l’article par The National Pulse, comme par hasard)

« Malheureusement, les exigences croissantes de mon rôle de PDG, de ma famille élargie et de ma propre santé font qu’il ne m’est plus possible de consacrer le temps et l’énergie nécessaires pour servir correctement Facebook et ses actionnaires », a-t-elle ajouté dans une déclaration publique, bien qu’elle ait rejoint le conseil d’administration de Pfizers en 2020.

Pendant que Mme Hellmann siégeait au conseil d’administration de Pfizer, Facebook a lancé des campagnes visant à censurer les sceptiques du vaccin COVID-19. Des documents internes de la société, qui ont fait l’objet d’une fuite, révèlent l’existence d’algorithmes visant à « réduire de manière drastique l’exposition des utilisateurs aux hésitations concernant le vaccin (VH) dans les commentaires ».

Le document de 15 pages – intitulé « Vaccine Hesitancy Comment Demotion » – résume son objectif comme suit : « réduire la visibilité de ces commentaires représente une autre occasion importante pour nous de supprimer les obstacles à la vaccination que les utilisateurs de la plate-forme peuvent potentiellement rencontrer.

Présentant potentiellement un autre conflit d’intérêts, Mme Hellman fait également partie du Conseil des conseillers en science et technologie du président Joe Biden, qui est décrit par la Maison Blanche comme le « seul organe de conseillers externes chargé de faire des recommandations au président en matière de politique scientifique, technologique et d’innovation. »