Un employé de CNN a été inculpé de trois chefs d’accusation pour avoir utilisé une installation du commerce interétatique pour abuser sexuellement de jeunes filles mineures.

NDLR : Il manque une information dans cet article de la mafia mediatique, et pas des moindres, puisque l’accusé, identifié comme John Griffin, aurait travaillé en étroite collaboration avec Chris Cumo…

AUTEUR

BRENDAN COLE

CATEGORIES

POSTÉ LE

11 décembre 2021

SOURCE

CNN

John Griffin, 44 ans, de Stamford, Connecticut, a été arrêté vendredi par le Federal Bureau of Investigation (FBI), selon un communiqué du bureau du procureur américain pour le district du Vermont.

L’acte d’accusation indique qu’entre avril et juillet 2020, il a utilisé Google Hangouts et Kik pour communiquer avec des personnes se présentant comme des parents de jeunes filles mineures.

Il aurait utilisé ces applications pour dire que les femmes devaient être « sexuellement soumises et inférieures aux hommes » et qu’une « femme est une femme quel que soit son âge. »

« Sur ces plateformes de communication, Griffin a cherché à persuader les parents de l’autoriser à former leurs filles pour qu’elles soient sexuellement soumises », indique l’acte d’accusation.

Griffin travaille en tant que producteur principal à CNN, où il travaille depuis 2013, selon son profil LinkedIn.

Les procureurs ont déclaré qu’il avait transféré plus de 3 000 dollars à la mère de deux filles âgées de neuf et 13 ans avec lesquelles il avait communiqué.

La mère et l’enfant de 9 ans ont pris l’avion du Nevada à Boston en juillet 2020. Les procureurs affirment que Griffin les a récupérées à l’aéroport et les a conduites à sa maison de Ludlow, dans le Vermont.

Sur place, « la fille a reçu l’ordre de se livrer, et s’est livrée, à une activité sexuelle illégale », selon l’acte d’accusation.

Selon d’autres allégations, Griffin aurait tenté d’inciter deux autres enfants à se livrer à une activité sexuelle sur Internet.

En avril 2020, Griffin aurait proposé une « session d’entraînement virtuelle » au cours de laquelle il aurait demandé à une femme et à sa fille de 14 ans d’enlever leurs vêtements pendant un chat vidéo.

En juin 2020, il aurait également proposé à la prétendue mère d’une fille de 16 ans de venir dans sa maison de ski « pour un entraînement sexuel impliquant l’enfant ».

Griffin risque une peine minimale obligatoire de 10 ans d’emprisonnement et une peine maximale d’emprisonnement à vie pour chacun des trois chefs d’accusation auxquels il fait face.

Il a comparu devant le tribunal fédéral de New Haven via Zoom, où le juge Robert Spector a déclaré qu’il demanderait son transfert dans le Connecticut, a rapporté The Stamford Advocate. Il a été provisoirement prévu qu’il comparaisse à nouveau devant le tribunal le 15 décembre.

Selon l’acte d’accusation, le gouvernement fédéral demandera la confiscation de la maison de Griffin à Ludlow, ainsi que des véhicules « et autres biens utilisés pour commettre les infractions reprochées ».  »

Un porte-parole de CNN a déclaré dans un communiqué : « Nous prenons les accusations portées contre M. Griffin incroyablement au sérieux », a rapporté le Mail Online, « nous n’avons appris son arrestation que cet après-midi et l’avons suspendu en attendant l’enquête. »

Newsweek a contacté CNN pour plus de commentaires.