Ils vont développer son infrastructure d’hébergement de sites Web/applications.

Publication originale le 08/12/2021.

NDLR : C’est un enorme defi etant donne qu’AWS (Amazon) et Azure (Microsoft) sont deja enormes, mais s’ils y arrivent ce sera un enorme plus pour la liberte de parole. A suivre

AUTEUR

DIDI RANKOVIC

CATEGORIES

POSTÉ LE

11 décembre 2021

SOURCE

Reclaim The Net

Le PDG de Rumble, Chris Pavlovski, a révélé que la plateforme vidéo, présentée comme une alternative neutre et respectueuse de la liberté d’expression à YouTube, est en train de construire sa propre infrastructure internet, y compris un service de cloud, qui la rendra insensible à la censure.

Lors d’une émission sur Fox Business, on a demandé à Pavlovski comment la société – qui a récemment annoncé qu’elle entrerait en bourse au deuxième trimestre 2022 – entendait se défendre contre le type de censure qui cible les applications et les plateformes au niveau de l’infrastructure, en citant l’exemple de Parler.

Il a déclaré que la différence réside dans le fait que Rumble construit ses services à partir de la base au lieu de s’appuyer sur Big Tech et d’être vulnérable à diverses formes d' »annulation. »

Le PDG de Rumble a déclaré à la présentatrice de Fox Maria Bartiromo que l’objectif de la fusion à venir avec CF Acquisition et de la levée de fonds d’environ 400 millions de dollars est de protéger l’indépendance de la société, d’étendre sa présence à l’international – et de construire une infrastructure robuste et une activité de services en nuage qui sera en mesure de concurrencer AWS d’Amazon et Azure de Microsoft.

Pavlovski a également déclaré que, dès le début, Rumble s’est appuyé sur son propre matériel dans ses propres centres de données plutôt que sur le nuage fourni et contrôlé par les grandes entreprises technologiques.

Aujourd’hui, l’objectif est de continuer à construire la plate-forme vidéo en même temps que l’activité de services en nuage de Rumble afin de garantir une « immunité » contre la culture de l’annulation – qui est à l’origine de nombreuses décisions de censure prises par les entreprises technologiques dominantes.

« Nous ramenons l’internet à ses racines, en le restaurant et en défendant cet internet libre et ouvert », a-t-il déclaré, ajoutant que cela sera possible en construisant une infrastructure robuste et indépendante qui sous-tend le service vidéo.

Pavlovski a également déclaré que Rumble est actuellement surtout présent sur le marché américain, et que là-bas, il a maintenant 15 % de l’audience américaine de YouTube en termes d’utilisateurs actifs mensuels, et qu’il se développe au même rythme que la plateforme à la croissance la plus rapide jamais enregistrée, TikTok.

Rumble est passé de 1,6 million d’utilisateurs actifs mensuels moyens au troisième trimestre de 2020 à 36 millions un an plus tard, a-t-il révélé.

Un communiqué annonçant l’entrée en bourse de Rumble précise que la société est évaluée à 2,1 milliards de dollars et que son fondateur et PDG conservera le contrôle des votes.