17 décembre (Reuters) – Pfizer Inc a prévu vendredi que la pandémie de COVID-19 ne serait pas derrière nous avant 2024 et a déclaré qu’une version à plus faible dose de son vaccin pour les enfants de 2 à 4 ans a généré une réponse immunitaire plus faible que prévu, ce qui pourrait retarder l’autorisation.

NDLR : Regardez comment la mafia mediatique essaie d’encenser Fraudci : « le plus grand médecin américain spécialiste des maladies » ! Rien que ca ! Plus personne n’ecoute ce criminel de carriere. Ils en profitent egalement pour annoncer que les enfants vont potentiellement devoir recevoir 3 doses rien que pour le variant Omicron (soit 5 doses au total)…

AUTEUR

MICHAEL ERMAN, MRINALIKA ROY

CATEGORIES

POSTÉ LE

18 décembre 2021

SOURCE

Reuters

Mikael Dolsten, directeur scientifique de Pfizer, a déclaré lors d’une présentation aux investisseurs que l’entreprise s’attend à ce que certaines régions continuent d’enregistrer des niveaux pandémiques de cas de COVID-19 au cours des deux prochaines années. D’autres pays passeront au stade « endémique » avec un nombre de cas faible et gérable pendant la même période.

D’ici 2024, la maladie devrait être endémique dans le monde entier, selon les prévisions de la société.

« Quand et comment cela se produira exactement dépendra de l’évolution de la maladie, de l’efficacité avec laquelle la société déploie les vaccins et les traitements, et de la distribution équitable dans les endroits où les taux de vaccination sont faibles », a déclaré Dolsten. « L’émergence de nouvelles variantes pourrait également avoir un impact sur la façon dont la pandémie continue de se dérouler ».

Pfizer a développé son vaccin COVID-19 avec l’entreprise allemande BioNTech SE, et s’attend actuellement à ce qu’il génère des revenus de 31 milliards de dollars l’année prochaine. Il prévoit de faire 4 milliards de piqûres l’année prochaine.

Le fabricant de médicaments dispose également d’une pilule antivirale expérimentale appelée Paxlovid, qui a réduit de près de 90 % les hospitalisations et les décès chez les personnes à haut risque lors d’un essai clinique. Trois analystes estiment que ses ventes se situeront entre 15 et 25 milliards de dollars l’année prochaine, selon les données IBES de Refinitiv.

Les prévisions de Pfizer sont intervenues après l’apparition, le mois dernier, de la variante Omicron, qui compte plus de 50 mutations par rapport à la version originale du virus. Cela a réduit l’efficacité de deux doses du vaccin contre l’infection et fait craindre une propagation rapide dans le monde entier.

Avant l’apparition du variant Omicron, le plus grand médecin américain spécialiste des maladies, Anthony Fauci, prévoyait que la pandémie prendrait fin en 2022 aux États-Unis.

VACCIN PÉDIATRIQUE

Le vaccin de Pfizer est autorisé aux États-Unis pour les personnes âgées de 5 ans et plus. Cependant, Pfizer a déclaré vendredi que son étude portant sur des enfants âgés de 2 à 4 ans auxquels on a administré deux doses de 3 microgrammes du vaccin a montré qu’il n’a pas créé la même réponse immunitaire qu’une dose plus importante du vaccin chez les enfants plus âgés.

Selon la société, la dose de 3 microgrammes a généré une réponse immunitaire similaire chez les enfants âgés de 6 à 24 mois.

La société a déclaré qu’elle allait maintenant tester une série de trois doses dans les deux groupes d’âge, ainsi que chez les enfants plus âgés. Elle avait précédemment prévu d’obtenir des données sur les enfants âgés de 2 à 4 ans cette année, mais a déclaré qu’elle ne s’attendait pas à ce que ce retard modifie de manière significative ses plans pour déposer une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence au deuxième trimestre de 2022.

Pfizer et BioNTech ont également mis au point une version de leur vaccin conçue pour lutter contre la variante Omicron à propagation rapide, bien qu’ils n’aient pas encore décidé si elle sera nécessaire. Les dirigeants de Pfizer ont déclaré qu’ils prévoyaient de lancer un essai clinique pour ce vaccin actualisé en janvier.

Les injections spécifiques à une variante, si elles sont nécessaires, pourraient stimuler les ventes en 2022.

La variante Omicron du coronavirus, hautement transmissible, a été détectée dans plus de 77 pays et s’est propagée à environ un tiers des États américains.

Le vaccin était efficace à environ 95 % lors de l’essai clinique chez les adultes, mais Pfizer a déclaré que l’immunité s’affaiblit quelques mois après la deuxième dose. Les premières données suggèrent que trois doses du vaccin pourraient être nécessaires pour se protéger contre la variante Omicron.