Le conseiller spécial du Wisconsin, Michael Gableman, émet 70 citations à comparaître à des employés et entités de l’État du Wisconsin, à des employés de mairies, à des services informatiques, à des entreprises privées et à des groupes d’intérêts spéciaux qui ont participé à l’élection de 2020.

NDLR : Le Wisconsin semble progresser plus rapidement que l’Arizona ou il ne s’est encore rien produit suite a la revelation des resultats de l’audit judiciaire qui demontre pourtant que la fraude a eu lieu de maniere 100% scientifique. La fraude est bien plus grande dans le WI… Observons et voyons ce qui va se passer !

AUTEUR

TIMOTHY FRUDD

CATEGORIES

POSTÉ LE

3 janvier 2022

SOURCE

RSBN

Le dernier geste de M. Gableman montre que l’audit des élections du Wisconsin est loin d’être terminé, et que l’histoire est bien différente de celle rapportée par les médias grand public.

En tant qu’ancien juge de la Cour suprême du Wisconsin, Michael Gableman a été nommé par le président de l’Assemblée de l’État du Wisconsin, Robin Vos, au poste de conseiller spécial dans le cadre d’une enquête sur l’élection de 2020 au Wisconsin.

L’enquête de M. Gableman porte actuellement sur le rôle que Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a joué dans l’élection présidentielle contestée en faisant un don massif d’argent au Center for Tech and Civic Life. Elle étudie également les actions de la commission électorale du Wisconsin ainsi que celles des maires et des greffiers du Wisconsin. L’enquête de M. Gableman ne s’arrête pas là : elle examine également l’intégrité des systèmes de vote et diverses autres questions relatives aux élections de 2020.

Cette enquête intervient après que l’audit électoral du Wisconsin a révélé qu’un nombre massif de votes frauduleux ont été comptabilisés lors des élections de 2020 par des « électeurs actifs » inscrits depuis plus de 100 ans et par des électeurs inactifs.

Alors que les médias grand public et les démocrates ont été prompts à qualifier l’avocat spécial de Gableman de « partisan », les preuves dévoilées par l’enquête du Wisconsin indiquent une raison légitime d’examiner attentivement ce qui s’est passé lors de l’élection de 2020.

Le président Donald Trump a révélé qu’il suivait de près cet audit dans une déclaration récente où il a dit : « Tous les yeux sont tournés vers le Wisconsin alors qu’ils commencent leur audit électoral ». Le 45e président a ajouté : « Espérons que le président républicain Robin Vos a l’intégrité et la force dont le Wisconsin a besoin pour soutenir les efforts du représentant Brandtjen. Notre pays compte sur elle ! »

Contrairement à la plupart des États, les élections du Wisconsin ne sont pas gérées par le secrétaire d’État. Au Wisconsin, le Government Accountability Board gère les élections en collaboration avec près de 2 000 secrétaires municipaux, plus de 70 secrétaires de comté et de multiples inspecteurs électoraux. Cela signifie que l’audit électoral dans le Wisconsin n’est pas aussi simple que ceux menés dans d’autres États.

M. Gableman enquêterait maintenant sur un grand nombre de ces greffiers, ainsi que sur des maires et des membres du personnel. Les dernières citations à comparaître se concentrent sur l’utilisation de l’argent de la CTCL. De nombreux rapports ont déjà montré que les contributions de Mark Zuckerberg à la CTCL étaient utilisées de manière disproportionnée au profit des démocrates. L’avocat spécial de M. Gableman continuera à enquêter sur ces questions, malgré les démocrates qui demandent la fin de l’enquête.

Selon une source du Western Journal, les dernières citations à comparaître envoyées par M. Gableman concernaient toutes la commission électorale du Wisconsin, des membres du personnel de la mairie, des dossiers informatiques et d’autres entités de l’État du Wisconsin. Toutefois, la commission de Gableman a indiqué que d’autres citations à comparaître pourraient être envoyées à l’avenir.

Le média rapporte que l’intention de Gableman, avec sa dernière série d’assignations, est « d’obtenir des dossiers, des dépositions et davantage d’informations sur le processus électoral et les organisations qui semblent avoir joué un rôle dans l’administration des élections. »

Alors que l’audit des élections au Wisconsin se poursuit en 2022, les Américains attendent avec impatience les résultats.