Les Archives nationales ont fait une descente à Mar-a-Lago le mois dernier et ont récupéré des boîtes d’archives de la Maison Blanche de Trump, selon le Washington Post.

NDLR : Ce qui est sur, c’est que le regime bananier de Biden ne manque pas d’idees pour essayer de mettre des batons dans les roues de Trump. C’est tellement ridicule…

AUTEUR

CRISTINA LAILA

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 février 2022

SOURCE

The Gateway Pundit

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Il s’avère que tout ce qu’ils ont trouvé dans les boîtes étaient des cadeaux, des souvenirs et des lettres à Trump de la part des leaders mondiaux.

C’est tout à fait normal.

Chaque administration présidentielle récente a eu quelques violations du Presidential Records Act, mais les médias doivent sensationnaliser cette histoire parce qu’elle implique Trump.

Les conseillers de Donald Trump affirment qu’il n’y avait aucune intention malveillante, mais les médias de gauche évoquent la possibilité que Donald Trump soit accusé d’avoir violé le Presidential Records Act.

Le Washington Post a rapporté :

Le président Donald Trump a indûment retiré de la Maison Blanche plusieurs boîtes qui ont été récupérées par la National Archives and Records Administration le mois dernier dans sa résidence de Mar-a-Lago, car elles contenaient des documents et d’autres éléments qui auraient dû être remis à l’agence, selon trois personnes familières avec la visite.

La récupération des boîtes dans la résidence de Trump en Floride soulève de nouvelles inquiétudes quant à son respect du Presidential Records Act, qui exige la conservation des mémos, lettres, notes, courriels, télécopies et autres communications écrites liées aux fonctions officielles d’un président.

Les conseillers de M. Trump nient toute intention malveillante et affirment que les boîtes contenaient des souvenirs, des cadeaux, des lettres de dirigeants mondiaux et d’autres correspondances. Parmi ces articles figurait la correspondance avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, que M. Trump a un jour qualifiée de « lettres d’amour », ainsi qu’une lettre laissée à son successeur par le président Barack Obama, selon deux personnes connaissant bien le contenu.

Les discussions entre les Archives et les avocats de l’ancien président, qui ont débuté l’année dernière, ont abouti au transfert des documents en janvier, selon une personne au courant des conversations. Une autre personne connaissant les documents a déclaré que les conseillers de M. Trump avaient discuté de ce qui devait être rendu en décembre. Les personnes familières avec le transfert, comme d’autres, ont parlé sous le couvert de l’anonymat pour révéler des détails internes.