Un ancien capitaine de la marine a plaidé coupable de corruption mercredi pour avoir accepté près de 68 000 dollars en chambres d’hôtel de luxe, dîners, fêtes alcoolisées et travailleuses du sexe de la part d’un entrepreneur de la défense basé à Singapour.

Publication originale le 05/02/2022.

NDLR : Lisez bien la phrase en gras ! Il ne s’agit pas que d’une seule personne contrairement a ce que l’article laisse penser.

AUTEUR

ALIA SHOAIB

CATEGORIES

POSTÉ LE

7 février 2022

SOURCE

Yahoo News

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Dans son accord de plaidoyer, Donald Hornbeck, 61 ans, a admis avoir accepté les cadeaux de l’homme d’affaires malaisien Leonard Glenn Francis, surnommé « Fat Leonard » (NDLR : « Le Gros Leonard »).

En échange, Hornbeck partageait des informations confidentielles avec Francis et contribuait à orienter les activités de la Septième Flotte vers les ports desservis par la société de Francis qui s’occupait des navires de la marine américaine dans la région Asie-Pacifique.

Les autorités affirment que Francis a surfacturé plus de 35 millions de dollars à la Marine au fil des ans.

Selon le ministère de la Justice, Francis a payé la facture de Hornbeck et d’autres personnes à Singapour, Hong Kong, Tokyo, au Japon et à Bangkok, en Thaïlande, les invitant dans des hôtels de luxe et à des dîners somptueux de homard au bœuf Wagyu et de caviar dans les meilleurs restaurants. En mai 2008, à Manille, aux Philippines, il a payé pour une « fête de plusieurs jours » à laquelle participaient des travailleurs du sexe.

Au début du mois, Francis a organisé un dîner au Mezza9 à Singapour, après quoi il s’est arrangé pour que plusieurs prostituées divertissent Hornbeck et d’autres personnes, selon le DOJ. Le lendemain, Hornbeck a envoyé un courriel à Francis pour le remercier d’avoir organisé un dîner fantastique. « J’ai aussi beaucoup apprécié ma nouvelle amie mongole », une référence à une travailleuse du sexe, ce à quoi Francis a répondu : « Hot Mongolian [B]arbeque Ribs! ».

« Pendant que des dizaines de responsables de la Marine faisaient la fête avec Leonard Francis, une violation massive de la sécurité nationale battait son plein », a déclaré le procureur américain Randy Grossman dans un communiqué.

« Aujourd’hui, un autre participant a admis qu’il s’était égaré, laissant la cupidité remplacer l’honneur et le devoir comme moteur de sa vie ».

Le plaidoyer de culpabilité de Hornbeck est le dernier en date dans le cadre d’un scandale tentaculaire de pots-de-vin et de corruption dans la marine, qui a conduit à l’inculpation de 34 responsables militaires, dont 29 ont plaidé coupable.

Leonard Glenn Francis, l’homme d’affaires malaisien au cœur du scandale, a plaidé coupable en 2015 de 500 000 dollars de pots-de-vin, mais n’a pas encore été condamné.

Hornbeck risque jusqu’à 15 ans de prison et une amende de 250 000 dollars lors de sa condamnation le 8 septembre.

Il était l’un des neuf membres de la Septième flotte de la marine américaine inculpés par un grand jury fédéral en mars 2017 pour conspiration avec Francis et réception de pots-de-vin, et le quatrième à plaider coupable.

Leonard Glenn Francis serait prêt à comparaître en tant que témoin vedette de l’accusation dans le procès pénal de six officiers de la marine qui doit commencer en février 2022.

Il a également affirmé précédemment avoir secrètement filmé des officiers de la marine avec des travailleurs du sexe qu’il avait recrutés.