Ellis a été cité à comparaître le mois dernier par la commission parlementaire du 6 janvier.

NDLR : Ca sent le boomerang ! Comment injecter des preuves de fraude electorale legalement ?

AUTEUR

MADELEINE HUBBARD

CATEGORIES

POSTÉ LE

10 février 2022

SOURCE

Just The News

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

L‘avocate Jenna Ellis a annoncé mardi avoir remis à la commission de la Chambre des représentants qui enquête sur l’émeute du 6 janvier au Capitole plus de 9000 pages que l’équipe juridique de Trump a utilisées pour contester l’élection de 2020.

Mme Ellis, membre de l’équipe juridique de Donald Trump, a expliqué sur Twitter que l’ancien président lui avait ordonné de produire les milliers de pages de documents « qui, en partie, ont fourni la base juridique et les preuves des contestations postélectorales de l’équipe Trump. »

Elle a déclaré que la caractérisation par les médias de l’establishment des revendications de Trump comme étant sans fondement « est totalement fausse. »

« Alors qu’aucune instance judiciaire, y compris la Cour suprême, ne nous a permis de produire ces documents ou ces témoins et a refusé d’entendre notre affaire sur le fond, ce dossier fait désormais partie des archives permanentes du Congrès », a-t-elle conclu.

Le mois dernier, la commission parlementaire du 6 janvier a cité Mme Ellis à comparaître pour produire des documents et des témoignages concernant son travail au sein de l’équipe juridique chargée de l’élection de Trump. Les démocrates disent vouloir l’interroger en partie sur les recherches juridiques qu’elle a effectuées pour savoir si le vice-président Mike Pence pouvait, en vertu de la Constitution, demander aux législatures des États de clarifier si les certifications de vote de leurs États étaient exactes selon la loi de l’État.

Mme Ellis a déclaré à Just the News que, contrairement à certains médias, sa déposition n’était pas prévue pour mardi mais plutôt à une date ultérieure.