En 2005, le sénateur Obama (avant que tout le monde sache qui il était) a joué un rôle majeur dans le financement américain des biolabs ukrainiens