La sénatrice de Californie affirme qu’elle n’a pas été impliquée dans ces transactions.

Publication originale le 14/05/2020.

NDLR : Alors que le mari de Diane Feinstein, Richard Blum, est mort hier, on se souvient qu’une information douteuse est sortie à son sujet en 2020. C’était ça…

AUTEUR

ANDREW DESIDERIO

CATEGORIES

POSTÉ LE

28 février 2022

SOURCE

Politico

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

La sénatrice Dianne Feinstein a remis des documents au FBI et répondu aux questions des forces de l’ordre sur les opérations boursières controversées de son mari, a déclaré jeudi un porte-parole de la démocrate californienne.

Mme Feinstein, ancienne présidente de la commission sénatoriale du renseignement, s’est entretenue « volontairement » avec l’agence et « a fourni des documents supplémentaires pour montrer qu’elle n’était pas impliquée dans les transactions de son mari », a ajouté le porte-parole.

Mme Feinstein a nié tout acte répréhensible en rapport avec ces transactions.

Son mari, Richard Blum, est un banquier d’affaires qui aurait vendu ses parts dans une société de biotechnologie en janvier, avant que la crise du coronavirus ne fasse chuter la bourse. La transaction a été signalée dans les formulaires de divulgation financière habituels du Sénat de Mme Feinstein, et son porte-parole a déclaré à l’époque que la sénatrice n’était pas impliquée dans les transactions boursières de son mari.

La question est revenue sur le devant de la scène ces dernières semaines, alors que d’autres sénateurs ont fait l’objet d’un examen minutieux pour leurs transactions boursières, suscitant des allégations de délit d’initié. La loi STOCK de 2012 interdit aux législateurs et à leurs assistants d’acheter et de vendre des actions sur la base d’informations obtenues dans le cadre de leurs fonctions officielles.

Jeudi, le sénateur Richard Burr (R-N.C.) a démissionné de son poste de président de la commission du renseignement, un jour après que le FBI a délivré un mandat pour son téléphone portable dans le cadre de l’enquête de l’agence sur les transactions boursières de M. Burr, qui ont eu lieu à peu près au même moment où il recevait des informations sur la pandémie de coronavirus.

Le New York Times a d’abord rapporté que le FBI avait contacté Feinstein. Un autre législateur qui a fait l’objet d’un examen minutieux concernant ses transactions boursières, le sénateur Kelly Loeffler (R-Ga.), a refusé de répondre aux questions jeudi pour savoir si elle avait été contactée par le FBI.