Le ministère russe de la défense affirme que des documents classifiés prouvent que Kiev a planifié une offensive majeure dans le Donbass en mars, que Moscou a devancée par sa propre attaque.

AUTEUR

RT

CATEGORIES

POSTÉ LE

9 mars 2022

SOURCE

RT

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Des documents secrets ukrainiens prétendument saisis par l’armée russe semblent prouver que Kiev préparait une offensive majeure contre les régions séparatistes de l’est du Donbass, ce mois-ci, que Moscou a devancée par sa propre attaque, a déclaré le ministère russe de la défense. Il a publié les prétendues preuves mercredi.

Le communiqué comprend des images de six pages, qui auraient été capturées en Ukraine. Écrites en ukrainien et portant les traits de documents officiels, elles semblent être des communications classifiées de la Garde nationale ukrainienne. RT n’a pas été en mesure de vérifier ces documents de manière indépendante.

Selon les documents, fin janvier, le commandant de la Garde nationale, le colonel général Mykola Balan, a ordonné à au moins certaines unités sous son commandement de renforcer leurs capacités à mener une guerre contre les républiques populaires séparatistes de Donetsk et de Lougansk.

NDLR : Dans l’article original il y a un lien vers un post de RT sur Telegram. Cependant, RT est censure donc on ne peut pas y acceder… Nous avons pu retrouver la premiere page sur les 6 au total et on vous l’affiche un peu plus bas.

Diverses parties de la préparation devaient être achevées tout au long du mois de février, le délai final étant fixé au 28 février, selon les documents. Les mesures ont été ordonnées sur la base d’une instruction prétendument émise par le président Volodymyr Zelensky le 18 janvier. Le site Internet de la présidence ne mentionne aucun document auquel correspondent les documents publiés par Moscou.

L’armée russe affirme que ces documents indiquent clairement que Kiev prévoyait de lancer une offensive majeure contre les rebelles en mars. Elle souligne que le commandant a apparemment insisté sur la nécessité de sélectionner les soldats en fonction de leur état mental, notamment de leur capacité à prendre des risques lorsqu’ils exécutent des ordres.

« Nous nous souvenons bien des déclarations du régime de Kiev, que les médias occidentaux ont diffusées en février, affirmant qu’il n’y avait aucun projet de prise de contrôle militaire [des républiques séparatistes], leur détermination à résoudre toutes les questions par la diplomatie », a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, le major général Igor Konachenkov, lors d’un briefing mercredi.

« Mais les originaux des documents de combat secrets de la Garde nationale d’Ukraine prouvent de manière concluante que ces déclarations étaient fausses », a-t-il déclaré.

Le responsable a déclaré que l’opération militaire russe a empêché une attaque ukrainienne majeure contre Donetsk et Lougansk, qui, selon le ministère, aurait commencé en mars.

Il a ajouté que la seule question qui reste à résoudre est de savoir dans quelle mesure, le cas échéant, les nations occidentales ont participé à la planification. Les pays de l’OTAN forment et arment la Garde nationale ukrainienne depuis des années, a déclaré M. Konashenkov.

La Russie a attaqué l’Ukraine fin février, quelques jours après avoir reconnu les deux régions séparatistes comme des nations souveraines et s’être engagée à les défendre par la force. Moscou a notamment affirmé que l’offensive était nécessaire pour mettre fin aux hostilités entre les forces gouvernementales et rebelles, qui se poursuivent depuis 2014, et à la mort de civils au milieu des combats.

Kiev et ses soutiens étrangers ont qualifié l’assaut russe de non provoqué. Les États-Unis et leurs alliés ont imposé des sanctions économiques paralysantes contre la Russie, affirmant que les dommages que leurs propres économies subiraient en conséquence étaient un prix à payer pour défendre l’Ukraine.

En complement d’info (pas inclu dans l’article original de RT) :

Les images ci-dessus : Le 24 février, le ministère de la Santé de l’Ukraine a donné l’ordre à ces biolaboratoires de détruire d’urgence les agents pathogènes et les agents biologiques mortels.

« Les États-Unis travaillent avec l’Ukraine pour empêcher que les installations de recherche biologique ne tombent entre les mains de la Russie : Victoria Nuland, secrétaire d’État adjointe américaine. La Russie affirme que l’Ukraine détruit les agents biologiques et les preuves du programme d’armes biologiques financé par les États-Unis.