Joe Biden lutte contre le changement climatique aux États-Unis, tandis que le fonds d’investissement privé chinois de son fils détient des investissements dans le géant pétrolier chinois, Sinopec, qui crée plus d’émissions de CO2 que tout le Canada.

AUTEUR

KANEKOA

CATEGORIES

POSTÉ LE

14 mars 2022

SOURCE

Kanekoa

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Hunter Biden a continué à profiter des entreprises pétrolières, gazières et charbonnières appartenant au gouvernement chinois, grâce à sa participation de 10 % dans Bohai Harvest RST, tandis que son père, Joe Biden, a annulé le pipeline Keystone XL, interdit tout nouveau forage pétrolier et gazier sur les terres fédérales et déclaré la guerre aux Américains à la pompe à essence en raison du changement climatique.

Bohai Harvest RST, fondée en 2013 et contrôlée par la Banque de Chine, propriété du gouvernement chinois, a investi 1 milliard de dollars en 2015 dans la China Petrochemical Corporation (Sinopec Group), propriété de l’État chinois, le plus grand conglomérat pétrolier et gazier du monde.

En 2020, l’une des filiales de Sinopec Group, China Petroleum & Chemical, a produit plus d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) que l’ensemble du Canada, qui a lui-même produit le onzième plus grand nombre d’émissions de CO2 parmi toutes les nations.

En d’autres termes, pendant que Joe Biden fermait le Keystone Pipeline XL, qui aurait donné aux États-Unis 830 000 barils par jour en provenance du Canada, son fils continuait à profiter de son investissement dans le géant pétrolier d’État chinois Sinopec Group, qui crée plus d’émissions de dioxyde de carbone que la nation entière du Canada.