Le shérif du comté de Polk a tenu une conférence de presse mercredi pour évoquer l’aboutissement d’une vaste opération d’infiltration qui a conduit à 108 arrestations, dont des employés de FunSpot et de Disney.

NDLR : C’est troublant. Parmi eux se trouvait un ancien juge de l’Illinois.

AUTEUR

JAMES ANTHONY

CATEGORIES

POSTÉ LE

16 mars 2022

SOURCE

The Post Millenial

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Le shérif du comté de Polk a tenu une conférence de presse mercredi pour évoquer l’aboutissement d’une vaste opération d’infiltration qui a conduit à 108 arrestations, dont quatre employés de Disney.

Cette annonce intervient après que le 9 mars, il y a quelques jours à peine, le PDG de Disney s’est bruyamment et publiquement opposé à la nouvelle loi « anti-grooming » de Floride, qui, selon les sondages, est soutenue par plus de 60 % des Américains. (NDLR : le « grooming » est le fait d’habituer des enfants a des actes sexuels, jusqu’a ce qu’ils considerent ca comme normal et se sentent a l’aise)

L’opération baptisée « March Sadness Two » était une initiative multi-agences centrée sur le comté de Polk en Floride, qui se trouve juste au sud-ouest de la zone urbaine d’Orlando et qui est une région très touristique.

Selon les informations locales, parmi les 108 personnes arrêtées « figurent un juge à la retraite de l’Illinois, quelques gérants de restaurants, un homme qui travaille à FunSpot et plusieurs personnes qui travaillent à Disney ».

Les personnes arrêtées avaient aussi bien 17 ans que 67 ans. La plupart d’entre elles sont maintenant accusées d’avoir sollicité une prostituée, mais d’autres accusations peuvent être portées dans certains cas, selon le cas.

Le shérif Grady Judd, lors de sa conférence de presse, a particulièrement insisté sur le cas de Xavier Jackson, 27 ans, de Kissimmee en Floride, qui était l’une des personnes prises dans l’opération, et qui « se trouve être un maître-nageur au Polynesian Resort pour Disney. »

« Vous pensez qu’il y a quelques enfants dans le coin ? », poursuit le shérif dans son discours. « C’est vrai, je n’ai pas bégayé. Il était maître-nageur au Polynesian Resort. Et il s’en vantait. »

Jackson est accusé d’avoir envoyé des photos explicites à une personne qu’il pensait n’avoir que 14 ans.

Le nouveau projet de loi de Floride permet aux autorités d’agir plus facilement contre les comportements de « grooming », qui consistent à sexualiser les enfants de manière inappropriée. Ses détracteurs l’ont surnommé le projet de loi « Don’t say gay » (NDLR : « Ne dites pas gay »), mais il bénéficie d’un large soutien de la part des deux côtés de l’échiquier politique.