• L’historique des recherches Internet de Hunter Biden depuis mars 2019 révèle son obsession pour le porno et son penchant à se filmer pendant ses rapports sexuels avec des prostituées.
  • Le fils du Président des Etats-Unis, qui est sorti avec Hallie, la femme de son frère décédé, a cherché à plusieurs reprises sur Pornhub des titres incluant  »lonely widows » (« veuves esseulées ») ainsi que des vidéos mettant en scène des jeunes filles de 18 et 19 ans.
  • Sur les 281 sites web trouvés dans son historique de recherche sur six jours, 98 étaient pornographiques, a révélé DailyMail.com.
  • Hunter, 52 ans, qui possédait un compte Premium payant sur Pornhub sous le nom de « RHEast », mettait également en ligne ses propres vidéos amateurs, en prenant soin de ne pas montrer son visage.
  • Il utilisait aussi régulièrement des sites de webcam, en particulier Glasscams.com, où il effectuait des captures vidéo d’écran de lui-même en train de se livrer à des échanges en direct avec les femmes sur le site.
  • Des messages texte révèlent également que Hunter a semble-t-il envoyé un lien menant à une page Pornhub à un numéro de téléphone qu’il avait enregistré dans ses contacts sous le nom de « Dad » (« Papa ») le 22 octobre 2018
  • Dans son historique de recherche, on relève la visite d’un article sur le passé de fêtarde et les arrestations de sa sœur Ashley Biden, ainsi que des recherches fréquentes de son propre nom sur Google.

NDLR : On vous avez deja parle de ce genre de choses en Aout 2021 : « « Les Russes ont des vidéos de moi en train de baiser comme un fou ! » Hunter Biden dans une vidéo disant à une prostituée que des trafiquants de drogue ont volé un AUTRE de ses ordinateurs« .

Attention, contenus explicites.

AUTEUR

JOSH BOSWELL

CATEGORIES

POSTÉ LE

6 juin 2022

SOURCE

Daily Mail Online

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

L‘historique des recherches de Hunter Biden révèle une obsession pour le porno, y compris les fantasmes d’inceste, “18yrs old” (“18 ans”), du porno “lonely widow” (“veuve esseulée”), “MILF crack cocaine porn” (“porno MILF crack cocaïne”), ainsi que des explications sur la manière de pirater le téléphone portable de son partenaire et des recherches fréquentes de son propre nom sur Google.  

La liste des recherches couvre seulement six jours en mars 2019, juste avant qu’il ne casse son ordinateur portable, l’emmène pour le faire réparer dans un magasin du Delaware, puis l’abandonne. Mais elle regorge de sites web aussi révélateurs que dérangeants. 

Des dizaines de vidéos stockées sur l’ordinateur portable révèlent également le penchant de Hunter à se filmer pendant ses rapports sexuels avec des prostituées et à poster ces films amateurs sur son propre compte Pornhub sous le nom d’utilisateur « RHEast ».  

Le fils du Président prenait soin de ne pas montrer son visage dans les vidéos qu’il mettait en ligne. 

Sur les 281 sites web répertoriés dans son historique de navigation sur six jours, 98 étaient des sites pornographiques. 

Chose choquante, Hunter a envoyé par SMS un lien vers une page Pornhub à un numéro de téléphone qu’il avait enregistré dans ses contacts sous le nom de « Dad » (« Papa ») le 22 octobre 2018.  

Cependant, d’autres textes montrent que lui et Joe Biden utilisaient les numéros de téléphone de l’un et l’autre à différents moments, il 

 n’est donc pas certain que le Président ait utilisé ce numéro à ce moment-là.  

Hunter, qui a entretenu une relation controversée avec la veuve de son frère, a également recherché à plusieurs reprises sur Pornhub des vidéos mettant en scène des veuves, notamment « Homemade widow porn » (« porno de veuve amateur »), « Homemade lonely widow porn » (« porno de veuve esseulée amateur »)et « Lonely widow porn » (« porno de veuve esseulée »). 

Le fils Biden, âgé de 49 ans à l’époque, recherchait des vidéos pornographiques mettant en scène des adolescents, d’après son historique de navigation.  

Parmi les vidéos qu’il a consultées, on trouve « 18 Yrs old and really Good at Riding D*** », « TEENFIDELITY Country Girl Raylin Ann C****pie » et « Lucky Foreign Student Stripped & F***ed by Horny Teen Pals ». 

Il a également recherché « Washington DC Milf Crack Cocaine » à sept reprises au cours de la semaine.   

Au milieu de ses recherches pornographiques, Hunter a consulté un article du New York Post de 2009 consacré à sa sœur Ashley Biden et à son passé de fêtarde, ses arrestations et sa consommation présumée de cannabis lorsqu’elle était étudiante à la Nouvelle-Orléans.  

Il a également utilisé le moteur de recherche DuckDuckGo, une alternative plus discrète à Google, pour effectuer des recherches sur lui-même à plusieurs reprises entre le 12 et le 17 mars 2019. 

Les textes et les vidéos contenus dans l’ordinateur portable montrent le fils du Président commandant des prostituées dans sa chambre d’hôtel en Californie et dans le Connecticut, discutant avec elles d’acheter du crack et le consommant ensemble, et filmant avec elles des vidéos pornographiques qu’il mettait ensuite en ligne sur son compte Pornhub.   

L’image de profil de son compte montre une photo de deux femmes assises sur lui, sur un lit dans une pièce en désordre, avec un petit chien blanc installé sur le lit en arrière-plan.  

Parmi les vidéos que Hunter a filmées sur son ordinateur portable, on en trouve une où une femme utilise ses pieds pendant les rapports sexuels.   

Dans une autre vidéo, Hunter place sa main autour de la gorge d’une femme pendant le rapport sexuel.   

Hunter Biden lâche des pets, assis nu devant son ordinateur portable 

Des captures vidéo d’écran, dans une autre vidéo explicite, montrent Hunter abandonnant une femme attachée sur son lit avec un bas rouge sur la tête alors qu’il sort chercher des viennoiseries.   

À son retour, il prend une capture vidéo d’écran tout en mangeant un sandwich et pose un croissant au chocolat devant la femme cagoulée et ligotée.  

Les vidéos sont principalement filmées avec la webcam de son ordinateur portable, mais il s’est également filmé avec un téléphone sur une perche à selfie, et dans un plan à trois avec deux femmes, l’une d’elles utilisant un iPad pour filmer un angle de vue difficilement accessible. 

Dans plusieurs des vidéos originales qui se trouvent sur son ordinateur, il finit son affaire avec la femme, puis laisse la caméra tourner tandis qu’il se penche devant l’écran pour visionner les enregistrements.   

Dans un moment post-coït embarrassant, Hunter, échevelé, grimace, se penche vers la gauche et pète de bruyamment.  

Hunter possédait un compte premium payant sur le site Pornhub, où il a gagné plusieurs badges grâce à son utilisation intensive du site, sur lequel il a même téléchargé sa propre vidéo explicite. 

Une vidéo enregistrée sur son ordinateur et montrant une capture vidéo de son écran le montre en train de se connecter à son compte Pornhub et de chercher des vidéos. 

À un moment de la vidéo, Hunter se rend sur son propre profil, sous le pseudonyme de RHEast.   

La page indique qu’il a visionné 3 631 vidéos, qu’il a 24 abonnés et 66 « amis » sur le site. 

Son nom de profil est « Harper » et il se présente comme un homme célibataire hétérosexuel de 45 ans vivant à Paris 

Un compte dont le nom d’utilisateur est RHEast existe actuellement sur le site premium Pornhub, avec des détails qui correspondent au compte et des badges indiquant qu’il existe depuis au moins cinq ans.   

La page de RHEast indique que la dernière connexion date de trois ans. La précédente photo de profil, représentant deux femmes assises sur Hunter sur un lit avec un petit chien installé au bout, a été supprimée et il ne reste que deux playlists de vidéos pornographiques.  

D’autres utilisateurs de Pornhub ont commenté les vidéos, apparemment informés que le compte était autrefois utilisé par Hunter. 

« Natasha Nice ? Abella Danger ? » a commenté l’utilisateur GoonMcCumd, faisant référence aux stars du porno apparaissant dans les vidéos de la playlist. « Tu as bon goût, Hunter. Si seulement tu n’avais pas ce goût pour le crack et la méthamphétamine… ».  

Un autre utilisateur nommé « ChinaJoeBiden » a écrit « Bonjour. C’est une belle journée pour gagner de l’argent en Chine! », faisant manifestement référence aux affaires controversées de Hunter en Chine, qui feraient l’objet d’une enquête du FBI.  

En plus de son goût pour la pornographie et les prostituées, le fils du Président était un utilisateur régulier de sites de webcam.   

Son historique de recherche comporte cinq visites sur le site de webcam pour adultes Glasscams.com, et des captures vidéo d’écran enregistrées sur son ordinateur le montrent nu, en train d’avoir des rapports virtuels en direct avec les femmes du site.  

La navigation de Hunter sur Internet était également orientée sur l’espionnage et le piratage de téléphones pour repérer les infidélités.  

Il a consulté le site Web d’un détective privé et a cherché des questions sur le site de questions-réponses Quora, notamment « Qui peut hacker un téléphone portable ? », « Engager un hacker professionnel »,  » Coincer un conjoint infidèle », « Comment suivre un mari infidèle ? », « Avez-vous déjà engagé quelqu’un pour hacker le téléphone portable d’une épouse infidèle? » et « Le téléphone portable de ma petite amie infidèle peut-il être hacké? ».   

Hunter a cherché sur le site des questions et réponses relatives à l' »espionnage » de numéros de téléphone portable, qui consiste à créer une copie factice d’un numéro pour intercepter des appels et des textos, et a consulté des articles sur un hacker indien nommé Kashmiri Cheetah. 

Les fichiers de l’ordinateur portable de Hunter montrent également qu’il a peut-être espionné sa maîtresse Hallie, qu’il a accusée d’infidélité avec un ami de Hunter et de la famille Biden.  

Il a conservé sur son ordinateur des tableaux remplis de messages texte semblant provenir du téléphone d’Hallie, ainsi que des historiques d’appels annotés de son téléphone dans ses factures AT&T.  

Lors d’un échange virulent le 6 février 2017, Hunter a envoyé à Hallie et à un ami de la famille ce qui semble être une copie de textes privés entre cet homme et Hallie. 

Si vous arrivez à m’expliquer que c’est complètement innocent et que [l’homme] est juste un bon copain, alors je m’excuserai », leur écrit Hunter. 

Hunter écrit à l’ami de la famille : « … si j’envoyais ça à ta copine quand tu n’es pas là (je suis allé en Californie pour une cure de désintoxication) ET 87 autres textos rien qu’en mars, est-ce que tu serais d’accord avec ça ? ».  

Dans la copie du texte, [l’homme] envoie un texto à Hallie le 3 mars 2016 : « Viens stp. J’ai besoin de toi ici. Un verre et je te raconterai tout quand tu seras là. Pour de vrai. J’ai besoin de toi.  

Hallie répond : « Tu peux rester ici, je suis au lit » et [l’ami] réplique :  » Je vais sûrement le faire ». 

Après que Hunter leur ait envoyé la copie, [l’ami] répond, furieux, niant toute relation amoureuse avec Hallie.  

« Je vous ai tous bloqués sur mon téléphone. Put…, rien que l’idée que je t’aie menti au sujet d’Hallie est complètement ridicule », écrit-il.  

« Je n’adresserai plus jamais la parole à Hallie jusqu’à ce qu’elle te dise que je ne lui ai jamais laissé entendre que je m’intéressais à elle. Put…, c’est tellement pitoyable ».  

« Deux mois après la mort de Beau et alors que j’essayais seulement de trouver du temps pour elle…., même si Beau et moi, on ne se parlait pas et que notre relation s’est terminée comme ça, tu penses franchement que j’essaierais de passer du put… de temps avec Hallie deux mois après sa mort. Put… «