Ceci est une lettre du 29 février 1944 adressée à la BBC et aux membres supérieurs du clergé britannique, par le ministère britannique de l’information. Il dit, en substance et en termes non équivoques, ce qui suit :

« Nous connaissons tous les crimes commis par les bolcheviks au cours des 24 dernières années en Russie et en Europe de l’Est. Il est inévitable qu’ils fassent de même en Europe centrale. Nous couvrirons leurs crimes en mentant sur les Allemands. Le public n’est pas aussi stupide qu’il l’était, nos mensonges seront meilleurs. Vous (la BBC et l’Eglise) devez diffuser ces mensonges, de manière convaincante. »

AUTEUR

BRADFORD HANSON

CATEGORIES

POSTÉ LE

22 juin 2022

SOURCE

National Vanguard

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Voici la lettre en question :

Monsieur,

Je suis chargé par le ministère de vous envoyer la lettre circulaire suivante :

C’est souvent le devoir des bons citoyens et des pieux chrétiens de fermer les yeux sur les particularités de ceux qui nous sont associés.

Mais le moment vient où ces particularités, tout en étant encore niées en public, doivent être prises en considération lorsqu’une action de notre part s’impose.

Nous connaissons les méthodes de gouvernement employées par le dictateur bolchevique en Russie même, par exemple par les écrits et les discours du Premier ministre lui-même au cours des vingt dernières années. Nous savons comment l’Armée rouge s’est comportée en Pologne en 1920 et en Finlande, Estonie, Lettonie, Galicie et Bessarabie tout récemment.

Nous devons donc tenir compte de la façon dont l’Armée rouge se comportera certainement lorsqu’elle envahira l’Europe centrale. Si des précautions ne sont pas prises, les horreurs inévitables qui en résulteront mettront l’opinion publique de ce pays à rude épreuve.

Nous ne pouvons pas réformer les bolcheviks, mais nous pouvons faire de notre mieux pour les sauver – et nous sauver nous-mêmes – des conséquences de leurs actes. Les révélations du dernier quart de siècle rendront les simples dénégations peu convaincantes. La seule alternative au déni est de détourner l’attention du public de l’ensemble du sujet.

L’expérience a montré que la meilleure distraction est la propagande d’atrocités dirigée contre l’ennemi. Malheureusement, le public n’est plus aussi réceptif qu’à l’époque de la « fabrique de cadavres », des « bébés belges mutilés » et des « Canadiens crucifiés ».

Votre coopération est donc vivement sollicitée pour détourner l’attention du public des agissements de l’Armée rouge en soutenant sans réserve les diverses accusations contre les Allemands et les Japonais qui ont été et seront mises en circulation par le ministère.

Le fait que vous exprimiez votre conviction à ce sujet pourrait en convaincre d’autres.

Je suis, Monsieur, votre obéissant serviteur,

(signé) H. HEWET, SECRÉTAIRE ASSISTANT

Le ministère ne peut entrer dans aucune correspondance d’aucune sorte concernant cette communication qui ne doit être divulguée qu’aux personnes responsables.

Cette lettre est reproduite dans un livre de 1958 intitulé Allied Wartime Diplomacy : A Pattern in Poland par Edward J. Rozek, l’image ci-dessus est tirée de la première édition (pages 209-210).

Source originale : Winston Smith Ministry of Truth blog