A l’occasion de Thanksgiving 2022, nous sommes reconnaissants pour le fait que Fauci ne soit plus a son poste !

AUTEUR

TECHNO FOG

CATEGORIES

POSTÉ LE

23 novembre 2022

SOURCE

Techno Fog

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Il y a une concession remarquable dans le Washington Post aujourd’hui :

« la majorité des Américains décédés du coronavirus ont reçu au moins la série primaire du vaccin. »

Lien vers l’article du Washington Post : Vaccinated people now make up a majority of covid deaths.

Les dernières données montrent que 58 % des décès dus au COVID-19 en août 2022 étaient le fait de personnes vaccinées ou ayant eu un rappel. Sur la base des chiffres passés et des tendances actuelles, nous pouvons raisonnablement estimer que le nombre de décès par COVID-19 vaccinés/boostés ne fera qu’augmenter. (En septembre 2021, les vaccinés représentaient 23 % des décès dus au COVID-19 ; en janvier/février 2022, les vaccinés étaient 42 %).

C’est ce qui se passe lorsque vous vous précipitez sur des vaccins inefficaces et dangereux.

Les promesses d’efficacité de la FDA – 91 % pour le vaccin Pfizer et 93 % pour le vaccin Moderna – ont toujours été fondées sur l’espoir, et non sur des données. Il en était de même pour les promesses de sécurité. Au moment des approbations officielles, tant Pfizer que Moderna n’avaient soumis aucun type de chiffres à long terme sur l’efficacité. Leurs essais ont été pollués par la levée de l’insu des participants et leurs études de sécurité sont « en cours ».

Maintenant, nous voyons les chiffres d’efficacité s’effondrer dans les mois qui suivent la vaccination. La pandémie est celle des vaccinés. Les rappels ? Ils profitent à l’establishment médical et aux compagnies pharmaceutiques, car ils masquent les vrais problèmes des vaccins à deux doses.

Même avec ces chiffres, le sortant Anthony Fauci continue de se porter garant du vaccin, déclarant que les données « montrent de manière écrasante l’efficacité des vaccins ».

C’est le même homme qui a exigé la fermeture des écoles, s’est inséré dans l’élection de 2020 en critiquant la réponse de Trump au COVID-19 tout en complimentant la Chine, et a critiqué le gouverneur Ron DeSantis pour avoir rouvert les écoles de Floride.

Pendant tout ce temps, Fauci mentait au public sur les origines du COVID-19. En mai 2020, il a déclaré au National Geographic que le COVID-19 « ne pouvait pas avoir été artificiellement ou délibérément manipulé. »

Ce qu’il ne nous a pas dit, c’est que lui et les clients du gouvernement américain sabotaient et fermaient la recherche et l’établissement des faits sur la théorie de la fuite en laboratoire. Ce qu’il n’a pas dit, c’est que les communications internes entre lui-même, Francis Collins et Jeremy Farrar, révélées par une demande de FOIA de Jimmy Tobias, discutaient du « passage accidentel en laboratoire chez les animaux » et de la façon dont le laboratoire de Wuhan était le « Far West » et pourquoi la fuite du laboratoire était une possibilité sérieuse.

Peut-être aurons-nous la vérité une fois que les Républicains auront pris le pouvoir. Fauci a promis de coopérer mais soyez assurés qu’il continuera à être le petit docteur glissant. Ensuite, il y a le procès contre l’administration Biden où Fauci est interrogé aujourd’hui. Il est un peu plus difficile d’esquiver les questions d’avocats chevronnés qui vous tiennent pendant huit heures.

Quoi qu’il en soit, demain, à table, en contemplant vos bénédictions et en regardant la dinde, remerciez de tout cœur ce petit mégalomane de ne plus nuire au public par sa présence.