Des journalistes de CNN, NBC, CBS, Bloomberg, NPR et Washington Post figurent parmi les leaders du secteur liés à l’argent de Soros.

Note : si vous souhaitez creuser sur ces reseaux tentaculaires d’argent sale, allez sur notre canal Telegram https://t.me/actuintel et cherchez le mot cle « Arabella ». Lisez ensuite les posts du plus ancien vers le plus recent.

AUTEUR

BRIAN FLOOD

CATEGORIES

POSTÉ LE

17 janvier 2023

SOURCE

Fox News

👉👉👉 Rejoignez-nous sur Telegram : https://t.me/actuintel

Le milliardaire libéral George Soros est lié à certaines des personnalités médiatiques les plus influentes aux États-Unis et à l’étranger par l’argent qu’il fournit à des groupes qui leur sont affiliés, selon une nouvelle étude menée par MRC Business.

« Les plus de 32 milliards de dollars que le milliardaire gauchiste George Soros a déversés dans ses organisations pour diffuser son programme radical de « société ouverte » (« Open Society ») sur l’avortement, l’économie marxiste, l’anti-américanisme, la suppression du financement de la police, l’extrémisme environnemental et le fanatisme LGBT dans le monde entier ont porté leurs fruits », ont écrit les analystes de MRC Business Joseph Vazquez et Daniel Schneider.

« En fait, son financement l’a aidé à établir des liens avec certaines des personnalités médiatiques les plus connues aux États-Unis et à l’étranger, ce qui contribue à endoctriner des millions de personnes avec ses opinions au quotidien ». MRC Business a trouvé au moins 54 personnalités des médias… qui sont liées à Soros par leurs liens avec des organisations qu’il finance », poursuivent Vazquez et Schneider. « Il s’agit notamment de personnalités comme le présentateur de ‘NBC Nightly News’, Lester Holt, et la rédactrice en chef du Washington Post, Sally Buzbee. »

MRC Business, qui fait partie du centre conservateur Media Research Center, a dévoilé le rapport final d’une série en trois parties explorant l’étendue de l’influence de Soros sur les médias internationaux. L’étude a précédemment révélé que Soros a déboursé au moins 131 millions de dollars entre 2016 et 2020 pour influencer 253 groupes de médias.

« Ce réseau de liens avec les médias permet à Soros de détenir une influence non négligeable sur les histoires que les médias couvrent, sur la façon dont ils couvrent ces histoires et sur celles qu’ils ne couvrent pas », ont écrit Vazquez et Schneider.

L’étude a révélé qu’au moins 54 personnalités des médias étaient liées à l’argent de Soros, dont Matthew Winkler, cofondateur de Bloomberg News, et Christiane Amanpour, de CNN.

« Les autres comprennent des reporters, des présentateurs, des chroniqueurs, des rédacteurs, des directeurs de l’information et des journalistes liés à des organisations comme ABC, CBS, NPR, Bloomberg News, Reuters, le New York Times et une multitude d’autres médias », ont écrit Vazquez et Schneider.

De nombreuses personnalités des médias sont liées à Soros par le biais du Comité pour la protection des journalistes (CPJ), qui a reçu 2,7 millions de dollars de groupes soutenus par Soros. Winkler Holt, Buzbee et Amanpour font partie des membres du conseil d’administration du CPJ.

Le MRC a trouvé des exemples de plusieurs membres du conseil d’administration du CPJ défendant Soros dans leur couverture de l’actualité, de manière subtile ou agressive.

Les poids lourds des médias liés à l’argent de Soros ne sont pas tous devant la caméra. Le président du NBCUniversal News Group, Cesar Conde, qui dirige NBC News, MSNBC et CNBC, est également lié à l’argent de Soros par l’intermédiaire de l’Aspen Institute, qui a décerné au patron de NBC sa bourse Henry Crown. Les groupes de Soros ont donné plus de 1,1 million de dollars à l’Aspen Institute entre 2016 et 2020, selon l’étude.

Les journalistes et les cadres de l’industrie de l’information ayant des rôles au Marshall Project et à ProPublica sont également liés aux poches profondes de Soros, puisque les deux groupes ont reçu plus de 1,2 million de dollars du milliardaire d’extrême gauche de 2016 à 2020.

National Public Radio et PolitiFact sont aussi au moins partiellement financés par des groupes soutenus par Soros, selon l’étude.